-31%
Le deal à ne pas rater :
– 100€ sur ASTRO Gaming A50 Casque sans Fil pour PS5, PS4, PC, ...
219.99 € 319 €
Voir le deal

Ariel - Wish I could be Part of that world

 :: Les vieux livres poussiéreux :: La population de Tjukurpa :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ariel SÉÏDON
Ariel SÉÏDON
Ariel SÉÏDON
Élève - Kuniya
Lun 22 Avr - 2:40
Messages : 17
Points : 142
feat : Otabek Altin - Yuri on Ice

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Merle d'Amérique
Baguette Magique: 26,4 - Bois d'Amaranthe et cœur de sirène. Flexible & Rigide
Élève - Kuniya
Ariel Séïdon
ft. Otabek Altin - Yuri on Ice

carte d'identité
Nom de famille Séïdon
Prénom(s) Ariel
Surnom(s) La petite Sirène, Princesse disney, le robot, vous avez saisis.
Ascendance Pur
Age 20
Date et lieu de naissance 31 Janvier 1999, Surabaya (Indonésie)
Année 3e Année Universitaire
Caractère
Tu es quelqu’un qui pourrait paraître froid, fermé - on t’as même déjà dit que tu semblais ne pas avoir de caractère, mais c’est seulement parce que l’on ne te connaît pas. Les gens ont habituellement peur d’apprendre à te connaître, car ton visage renfermé leur fait peur, ils se disent que tu n’es pas quelqu’un qu’il faudrait approcher - que tu es peut-être dur ou méchant.

Pourtant, tu es bien tout le contraire.
Tu es avant tout quelqu’un d’assez introverti et timide - les gens ne viennent pas vers toi facilement, et tu n’iras pas les voir non plus. Cependant, tu n’as pas peur d’eux - c’est plutôt que tu ne sais pas comment commencer une discussion, ou ce que tu es censé dire. Et puis depuis tout petit, tu as appris à être seul, et à avoir pour seul ami ton travail - c’est donc plus ou moins devenu une habitude, de rester silencieux et solitaire.

Pourtant, derrière cette façade terne, tu es une personne très attentionnée et gentille. Mais au-delà de ça, tu es quelqu’un de très expressif et émotif - tu peux paraître impassible dans certaines situations, mais au fond, tu seras toujours énormément touché. C’est simple, tes émotions, elles sont décuplées - la joie peut t’illuminer, la colère peut te faire chuter, et la tristesse peut t’anéantir. Mais ça, tu le caches derrière ton visage stoïque, car on te rabâches que ça ne convient pas à un homme, que ça fait trop « femme ». Certes, tout le monde à le droit d’être émotif, et même les hommes ont le droit de pleurer - tu le sais. Mais tu as été trop longtemps assimilé à une femme pour donner des raisons supplémentaires à ce qu’on te considère comme tel.

Parlons-en, d’ailleurs : depuis tout petit, ta mère t’as traité comme une femme de la tête aux pieds, allant même jusqu’à te donner un prénom féminin. Elle désirait avoir une fille, et l’aurait coûte que coûte. Toi, tu as donc sans doutes pris quelques manières féminines - bien que tu te sens homme, au fond. Et c’est ce qui te crée une sorte de malaise, tu es mal dans ta peau, car tu ne sais plus vraiment où tu en es, et surtout parce que tu veux assumer ta masculinité.

Tu es aussi quelqu’un d’assez déterminé et ambitieux, même si tu as plutôt du mal à t’assumer et que tu restes silencieux dans un coin - ce qui te vaut probablement de suivre le chemin tout tracé de tes parents. Cependant, ça ne t’empêche pas de travailler pour atteindre ce but qui n’est pas vraiment le tien. Des passions, tu ne sais pas vraiment si tu en as - tu n’as jamais vraiment eu le temps pour ça. Tu sais que tu aimes lire, tu aimes écrire, tu aimes aussi regarder le paysage… Mais tu as l’impression d’avoir une connaissance réduite sur ce qu’on peut considérer comme des passions ou des hobbies.

Tu as certes du mal à te faire des amis, mais tu sais que tu serais très attaché à eux si tu en avais. Tu les chérirais, et ferais tout pour eux - plus encore, si tu rencontres une personne spéciale à ton cœur un jour, tu ferais tout pour la conserver et la protéger, tu ferais tout pour qu’elle soit heureuse et en sécurité.
Même si cela veut dire loin de toi - même si cela te brise en mille morceaux. Tant qu’elle sourit, tant qu’elle vit, tant qu’elle sera heureuse - tu pourras respirer, même si l’air sera comme de l’acier.
 
Monde magique
petites questions sur vos caractéristiques

Baguette Magique
Bois Amaranthe, un bois à la délicate et magnifique couleur violette.
coeur Une écaille de sirène, une créature de rêve aquatique qui a un goût particulier pour la musique.
longueur  Vingt-six virgule quatre centimètres - une taille dans la norme.
caractéristiques A la fois rigide et flexible, cette baguette semble douce et féminine, s’apparentant au coeur qui l’habite. L’Amaranthe étant connue pour ne pas faner, la baguette utilise cette caractéristique pour puiser son énergie, et donc avoir une grande endurance pour lancer des sorts. Elle sera également plus douée pour les sorts de soins. Elle s’adapte assez facilement et n’est pas trop capricieuse, se liant très facilement à son sorcier.
La légende raconte que non seulement elle serait plus puissante lorsque de la musique serait jouée, mais également que l’utilisateur pourrait entendre un chant de sirène lorsqu’il serait en symbiose totale avec elle.
animal de compagnie
Nom de l'animal Ponyo
Race Pseudobranchus striatus, de la famille des Sirenidae
Description physique Vous devez déjà vous demander, « Quelle est cette chose dont je ne connais pas le nom ? » , n’est-ce pas ? Pour mieux visualiser l’animal, il faut donc expliquer son espèce à la racine : les Sirenidae sont une famille aquatique d’Urodèles, qui sont un ordre d’amphibiens qui gardent leur queue à l’état adulte, comme les salamandres. Cependant, les Sirenidae vivent dans l’eau, et notre espèce en question est plus petite - il faut donc imaginer un mélange entre un axolotl et une salamandre marine.

Passons maintenant au physique précis de Ponyo.
Ponyo est un petit être, qui mesure 19,2 centimètres, son corps est long et tout mince, et effilé vers la queue. Elle a d’ailleurs quatre petites pattes, et ses inférieures se terminent par quatre petits doigts.
Sa peau écailleuse, quant à elle, est colorée d’un vert océan sombre et profond, avec des stries jaunes sur les côtés. Elle est également mouchetée d’un vert plus clair sur le dos et le ventre.
Ponyo possède aussi des branchies externes plumeuses implantées de chaque côté de sa tête - un peu comme un axolotl. En fait, Ponyo ressemble plus ou moins à une version réduite et effilée d’un axolotl. Enfin, c’est quand même assez loin aussi.

Bien que Ponyo possède des branchies, la plupart du temps, elle est hors de l’eau grâce à une potion qu’Ariel lui fait ingérer lorsqu’il la nourrit.  
Description moral Ponyo est plutôt calme. Ell est aussi assez peureuse, mais reste un peu curieuse. Mais disons que vu sa petite taille, elle sera facilement impressionnée et préférera se cacher dans son bocal ou sous la manche d’Ariel - plus particulièrement quand elle sera présentée à de nouvelles personnes.
Ponyo est aussi très affectueux et sera souvent en demande de caresses. Il peut aussi être joueur, parfois, mais la plupart du temps vous le retrouverez à barboter dans l’eau, à grimper sur Ariel où à fixer le vide.

Ponyo, Ariel l’a plus ou moins sauvée.
Il faut savoir qu’Ariel vit dans une ville portuaire, dont une grande partie de l’économie vient de la pêche ou du commerce via les bateaux.
Un jour, il y avait un peu de bruit sur le port, alors Ariel avait profité de passer par là pour s’approcher des quais. Un bateau était revenu d’un voyage jusqu’à l’Océan Atlantique, pour trouver de nouvelles espèces marines ou tout simplement ajouter de la nouveauté au commerce. Ils étaient tombés sur une espèce bien étrange, et en avaient gardé certains spécimens dans un petit aquarium pour le ramener à ta ville et le présenter aux autres, pour savoir que faire de cette bestiole.
Le peuple, lui, était perplexe : fallait-il vendre la nouvelle espèce ? Fallait-il la manger ? Fallait-il la sacrifier ? Tout ce qui était proposé ne ferait que du mal aux pauvres animaux - ne nourrissant que la curiosité malsaine de l’homme.
Alors, plus tard - quand personne ne regardait - il avait décidé de relâcher les espèces, pour qu’elles aient un meilleur destin que de finir dans une assiette. Cependant, l’une des bestioles ne voulut pas partir avec les autres - s’accrochant à sa main, s’enroulant autour.
Touché par l’idée qu’un être vivant puisses s’attacher à lui, Ariel l’avait alors gardé - le cachant dans sa chambre, et le nourrissant chaque jour. Il l’emmena bien évidemment à Tjukurpa, et Ponyo le suivait partout - soit dans un bocal doté d’un sort qui suivait Ariel, soit grâce à une potion qui permettait à la bestiole de respirer à l’air libre.
projet scolaire
Ariel fait des études universitaires, bien qu’il ne sache pas vraiment ce qu’il désire faire plus tard. Il suit le chemin que ses parents ont tracé pour lui, lettres pour lettres, pierre par pierre - sans vraiment se soucier de ce que lui, il veut faire. Il travaille donc très dur, et fait des études supérieures pour avoir un métier de renommée - peut-être Ministre de la Magie ou Auror. Ça, c’est ce que ses parents veulent voir en lui. Mais lui, il ne sait pas encore - peut-être arrivera-t-il à vraiment trouver sa voie dans les années à venir. Peut-être réussira-t-il à s’affirmer, et à trouver ce qui le passionne.

Ariel a pris comme options Études de Runes et Soins aux Créatures Magiques - là où sa mère voulait qu’il prenne Divination. Il fut longuement repris pour avoir pris cette décision sans concerter ses parents, on lui dit qu’il allait mettre en l’air sa scolarité, qu’il allait anéantir son futur. Ariel fut terrifié, et faillit changer - mais il garda ses choix. C’était trop tard, de toutes manières. Aujourd’hui encore, on le rabâche d’avoir fait cette erreur - et aujourd’hui encore, il lui arrive de se demander s’il n’a pas fait le mauvais choix. Pourtant, ce fut la première fois qu’il prit véritablement une décision de lui-même, et quelque part, ça lui fit du bien.

Pour ce qui est des R.E.V.E, c’est assez simple: Ariel est non seulement quelqu’un de très sérieux et de très travailleur, mais il avait également énormément de pression de ses parents qui ne le laisseraient pas avoir une seule mauvaise note - il fallait que toutes ses notes soient parfaites. Il a donc obtenu un Optimal dans chaque matière, à l’exception du Vol, où il a eu un Effort Exceptionnel - ayant eu moins de temps pour pratiquer et pour s’entraîner (ses parents déclarant que c’est trop proche du Quidditch et que c’est une perte de temps). N’ayant pas eu des O partout, il se fit très sévèrement hurler dessus par ses parents, qui ne pouvaient accepter qu’il ait moins qu’un O dans une matière.
Ariel fut tellement traumatisé que pour les T.E.M.P.S, il s’entraîna jusqu’à ne plus dormir pour avoir des O dans chaque matière - et fit un malaise à la fin des examens.
questions en plus
Miroir du Riséd Une paire de ciseaux, pour couper tout ce qui l’a toujours retenu dans la vie, et qui lui permettrait de finalement prendre son envol et ses propres décisions.
Amortentia Cannelle, fleur de sirène et parchemins.
Patronus Merle d’Amérique
don / créature / capacité /
répartition
A l'issue de ce questionnaire, le staff vous attribuera lui-même une maison ! Répondez bien !
Dans quelle Maison voudrais-tu être ? Pourquoi ? Je n’ai pas vraiment de préférences… Père et Mère aimeraient sûrement la Maison qui me permettrait de mieux travailler, et un futur plus brillant. Probablement à Brolga ou Kuniya, alors… Mais je ne sais pas ce qu’ils préféreraient. Ah, moi ? Euh… J’imagine que les deux sont bien, donc je ne sais pas vraiment...
Quel type de baguette magique voudrais-tu avoir ? Père et Mère désireraient que j’ai une baguette très spéciale et puissante, mais moi je pense que celle que j’ai me suffit… Je pense qu’ils sont déçus, ils auraient voulu que je me retrouve avec une baguette beaucoup plus impressionnante. Peut-être que leurs avis commencent à me ronger, je ne sais pas trop quoi penser… Mais je pense que ma baguette me comprend, et que je n’ai pas besoin de la changer.
Oh non ! Vous venez de tomber sur un Epouvantard ! Quelle forme prend-il ? Des feuilles volantes d’examen ratés, des livres en cendres, le rejet et le monde qui s’effondre… En un mot, l’échec.
Riddikulus ! A quoi ressemble-t-il maintenant ?  Des papillons qui volent.
Préféreriez vous être un Animagus ou un Métamorphomage et pourquoi ? Animagus, probablement, après avoir durement travaillé pour l’obtenir - car je pourrais peut-être enfin m’en aller et m’assumer.
Si vous appreniez à devenir un Animagus, quel animal choisiriez vous et pourquoi ? Probablement un animal marin ou qui peut voler - me donnant la possibilité de soit partir au fond de l’océan, soit m’envoler vers un nouvel horizon.
Ta plus grande qualité c'est quoi ? Protecteur.
biographie
racontez nous votre histoire
I crave a love so deep, the ocean would be jealous.

Tu as beau être né dans le corps d'un homme - pour ta famille, tu es né fille.
Depuis qu'elle essayait d'avoir un enfant, ta mère ne voulait qu'une seule chose : avoir une petite fille, une petite sorcière à qui elle pourrait transmettre tout son savoir. Car oui, tes parents étaient tous deux des sorciers. Une petite famille, certes, au bord de l'Indonésie - mais qui se suffisait à elle-même.
Alors quand ta mère était finalement tombée enceinte, elle avait sauté de joie - persuadée que tu serais une fille. Elle disait qu'elle le savait, qu'elle le sentait - que tu serais une belle et adorable demoiselle.
Quelle fut sa déception lorsqu'elle accoucha d'un petit garçon. Quelle fut sa tristesse - sa haine. Toi, qui avait volé son rêve - toi, qui avais tué la petite fille dont elle rêvait tant.
Pour payer, tu devras jouer la fille dont elle a tant rêvé.

Elle te nomma alors Ariel - un nom à la consonance féminine, mais qui est reconnu pour être unisexe. Pour elle, tu étais déjà la princesse qu'elle rêvait d'avoir - tu n'étais point un petit garçon. Elle était dans le déni, et ça allait affecter ton développement. Ton père la suivait plus ou moins - il se disait que tant qu'elle n'allait pas trop loin, ça allait, et il savait la raisonner lorsqu'elle partait trop loin, comme la fois où elle voulut te séparer de ce qui te rendait trop masculin. Elle fut désolée, de voir que tu grandirais comme un homme - mais voulut faire de toi une véritable jeune femme quand même.
Elle t'éleva alors comme tel : elle laissa pousser tes cheveux et passaient des heures à les brosser, elle t'habillait d'habits féminins... Tu étais jeune, alors tu ne comprenais pas très bien. Mais même jeune, on te regardait déjà bizarrement, à la garderie ou maternelle. On te posait des questions, tu étais différent. Pourquoi tu as un nom de fille ? Pourquoi tes cheveux sont longs ? Pourquoi tu portes une jupe ?
Et puis on a commencé à se demander pourquoi tu étais plus grand, pourquoi tu étais si musclé pour une fille. Parfois, on te demandait quel était ton genre, et si ta mère était là, elle répondait à ta place que tu étais une fille. Toi, tu étais un peu perdu.
Toi, tu étais mal dans ta peau - tu sentais que quelque chose clochait.

Tes pouvoirs, ils se sont manifestés assez tôt. Vers trois ans, probablement. Tes parents étaient enchantés d’accueillir un jeune sorcier dans la famille - enfin, une jeune sorcière. Mais en même temps, ils se disaient que tu serais forcément un sorcier, vu qu'ils étaient de sang pur.
Une idée germa alors dans leur esprit, et ils se mirent en tête que tu devais être un grand sorcier - un sorcier qui marquerait l'histoire. Tu devras être un nom qui restera gravé dans l'esprit des gens. Tu devras être doué en tout... Ils avaient déjà tracé tout ton futur que tu savais à peine compter.
Ta vie misérable commença alors.

Dès les premiers signes, tu fus donc exposé au monde des sorciers. Certes, tu ne pratiquais pas la magie, mais on t'apprit le plus tôt possible toutes les bases à savoir, les noms des sorts, comment bien tenir une baguette... On t'apprit à devenir un sorcier exemplaire, alors que tu savais à peine ce que ça voulait dire, tout ça.
Tes parents te donnèrent donc des cours « de base », mais qui allaient bien plus loin que ce qu'un simple enfant de ton âge pouvait comprendre. Et le pire, dans tout ça, c'est que tu étais obligé de comprendre. Tu étais obligé de réussir les questionnaires qu'ils te donnaient, sans quoi, tu t'attirais leurs foudres et leurs insultes.
Tu misas alors tout sur leurs cours particuliers, pendant ta primaire - pensant que c'est tout ce qu'ils voulaient, laissant tomber tes véritables cours à côté. Mais quand tes parents le découvrirent, tu fus presque déshérité - comment pouvais-tu leur faire aussi honte ?
Comment pouvais-tu leur ramener des notes aussi basses ? Il fallait que tu sois parfait en tout - dans les cours moldus, autant que dans tes cours particuliers d'initiation à la sorcellerie.

Alors tu redoublas d'efforts, pour leur ramener les meilleures notes. Tu étais déjà assez mis à l'écart pour tes longs cheveux et ton comportement féminin - mais avec tes agissements d’intello à un si jeune âge, ce fut certain que tu ne trouverais pas d'amis. Tu étais trop différent, trop étrange - les enfants ne savaient pas s'ils devaient t'appeler « il » ou « elle ». Et puis de toutes façons, tu n'étais jamais libre pour jouer - vu que ta mère voulait que tu étudies, étudies, encore et encore jusqu'à n'en plus dormir.  
Tu étais le pantin - la poupée de tes parents. Et ils feraient de toi quelqu’un de renommée, pour porter leur nom - un sorcier qui marquera l’histoire, et peut-être qui aidera ta famille. Car oui, ta famille n’était pas des plus riches (c’est pour ça qu’on te coiffait avec une fourchette.), alors peut-être qu’avec un futur radieux, tu pourrais arranger ça. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tes parents mettaient tant d’espoir en toi, tu ne posais pas de questions.
Tu agissais, tout simplement.

À tes onze ans, tu reçu ta lettre d’admission à Tjukurpa, l’école de sorcellerie la plus proche. Tes parents furent ravis de t’envoyer enfin dans une école où tu pourrais apprendre la magie - toi, tu te disais que tu allais enfin pouvoir souffler.
Mais tu te faisais des faux espoirs.
Déjà, dès ta première année, tu fus très mal vu. Tes longs cheveux noirs se faisaient remarquer, et les blagues sur la Petite Sirène revenaient. Pourquoi diable ta mère avait-elle dû choisir ce nom dans tous les noms unisexe existants, tu ne sais pas - mais tu le détestais.
Tu le détestais autant que tu détestes le film Disney, qui te valait tant de moqueries.
Malgré tes cours d’introduction, tu n’eus pas de suite les meilleures notes - et ça, tes parents ne pouvaient pas l’accepter. Commencer le trimestre avec des Efforts Exceptionnel, c’était impensable - et tu reçus plusieurs beuglantes, pour exprimer à quel point, ils étaient déçus de toi. Pour exprimer à quel point tu étais un échec - à quel point tu leur faisais honte. Aux vacances, ils t’obligeaient à rentrer pour que tu puisses étudier sous leur tutelle, et te punissais si jamais tes notes n’avaient pas été parfaites.
Mais le plus douloureux, ce n’était jamais les coups - c’était leurs mots, tranchants, qui t’atteignaient en plein cœur. Leurs mots qui te déshéritaient, qui te traitaient de moins-que-rien.
Leurs mots, qui te faisaient sentir si… Inutile. Incompétent.
Qui te détruisaient, petit à petit. Alors tu redoublais d’efforts, pour leur donner ce qu’ils désiraient. Tu te laissais guider comme un pantin, tu mettais de côté toute activité. Les autres te surnommaient le robot, car c’est comme si tu n’avais aucune émotion - c’est comme si tu étais un programme, qui enchaînait les examens et les connaissances. Qui était à la recherche de la perfection.

Sans découvrir l’amitié ou l’amusement, tu grandis alors en enchaînant les notes excellentes. À ton examen de R.E.V.E, tu n’eus qu’un seul Effort Exceptionnel au lieu d’un Optimal - mais cela fut suffisant pour que réveiller une colère noire chez tes parents. Ce jour-là, tu préfères encore l’oublier.
Oublier ce qui s’est passé, et juste redoubler d’efforts - encore. Tu t’es renfermé, essayant de cacher tes émotions - cacher ta peine, cacher ta douleur, pas que tes parents te voient en pleurs.

Tu finis alors ta scolarité avec des notes excellentes aux T.E.M.P.S, et vu que tes parents souhaitaient que tu sois quelqu’un de parfait, tu avais enchaîné sur des études supérieures. À tes 18 ans, tu t’étais dit que tu pouvais prendre enfin tes propres décisions - tu étais majeur, après tout. Alors tu t’étais rasé la tête, abandonnant cette longue chevelure qui ne t’avais jamais quitté - abandonnant cette dernière dose de féminité accrochée à toi. Quand ta mère l’avait su, elle était folle de rage - tu avais déjà eu du mal à lui faire accepter que ton corps grandissait comme celui d’un homme et que tu portais des habits masculins (tu avais d’ailleurs eu tellement de mal, que tu lui cachais que tu en portais - et redevenait une gentille fille en retournant la voir), mais lui faire accepter que tu voulais être un homme, c’était encore plus dur. Elle avait failli te lancer un sort pour refaire pousser ta longue chevelure, mais ton père l’en avait empêchée, déclarant que ça pourrait être dangereux. Elle était à la fois folle de rage, et rongée par la tristesse - si bien que tu avais dû porter des perruques en sa présence.
Aujourd’hui, elle se plaint qu’ils ne sont pas aussi doux et soyeux que ton ancienne chevelure. Toi, tu fais comme si tu t’en voulais - quelque part, tu te dis qu’elle a fini par avoir du pouvoir sur toi, et que tu t’en veux réellement. Mais au fond, ce petit acte de rébellion t’avais fait le plus grand bien. Pour une fois, tu pouvais t’assumer - et peut-être arriverais-tu à mieux le faire, dans les jours à venir.

Aujourd’hui, tu es à l’université de Tjukurpa - mais tu restes dans les dortoirs de ta maison, n’ayant pas assez d’argent pour te payer un appartement. Tu as également réussi à négocier pour ne plus retourner chez toi - déclarant que tu travaillerais mieux au sein de l’école, et que vu que tu n’aurais pas à voyager, cela te ferait plus de temps pour étudier - et qu’en plus de ça, tu serais sur place si tu souhaitais poser une question à un professeur.
Tes parents ayant accepté, tu allais donc enfin pouvoir respirer… Enfin, si leur influence ne t’a pas déjà emprisonné.

pseudo Kloklo, San
age 20
comment avez vous découvert le forum ? P’tit DC
code du règlement ✓ okay.
un petit mot ? Love sur tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Élève - Goanna
Lun 22 Avr - 2:41
Messages : 921
Points : 1799
feat : Erina Nakiri (Food Wars!)
Age : 18
Métier / Options / Orientation : Options : Soin aux créatures magiques et divination.

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Renne.
Baguette Magique: Bois de cèdre, cœur en écaille de salamandre, 27 centimètres, souple.
Élève - Goanna
Yoooo re-bienvenue du coup petit Ariel QAQ !
Tu as fait un heureux c'est bien uwu ; enfin bref :3 !

_________________
Ariel - Wish I could be Part of that world 1551795959-erina-13
FLAMES FROM SWEDEN ❄️ !

(thanks Leith pour l'avatar Ariel - Wish I could be Part of that world 1005256126)
Revenir en haut Aller en bas
Siren A. NEPHTYS
Siren A. NEPHTYS
Siren A. NEPHTYS
Élève - Kuniya
Lun 22 Avr - 5:20
Messages : 36
Points : 347
feat : Yuri Plisetsky - Yuri on Ice!!!
Age : 20
Métier / Options / Orientation : AMM & DCFM

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Mêlé
Patronus: Cygne noir.
Baguette Magique: Cèdre brûlé, sabot d'hippocampus, beaucoup trop rigide, 24cm.
Élève - Kuniya
TU.ES.PARFAIT.

Ariel - Wish I could be Part of that world Giphy

Revenir en haut Aller en bas
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Personnel
Lun 22 Avr - 14:03
Messages : 307
Points : 96
feat : Kikloh - DocWendigo
Age : 39
Métier / Options / Orientation : Directrice de Tjukurpa

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Mygale
Baguette Magique: Bois d'Acacia, Cheveux de Vélane, 28cm, Rigide
https://tjukurpa.forumactif.com
Personnel
Félicitations !☆
☆ Tu es validé !
Même si j'aurais voulu te mettre ailleurs pour faire chier tes parents, Ariel s'approche bien trop des Kuniya pour ça. Du coup tu rejoins cette maison ♥️
Et on tuera ta mère :/ Horrible bonne femme.

☆ La suite...
Rien de bien compliqué en soi. Les étapes habituelles un peu administrative avant de s'adonner uniquement au RP ♥️

☆ Sur Tjukurpa, il n'y a pas dix endroits où tu dois aller recenser les avatars, les métiers, etc. Il n'y en a qu'un seul : le recensement global.
☆ Une fois que tu as recensé tout ce qu'il faut, tu peux préparer ton topic de vie scolaire ainsi que choisir tes avions en papier ou ton téléphone portable.
La partie administrative est terminée ! Tu peux maintenant demander un rp ! N'hésite pas à passer dans les sujets de vie scolaire des autres pour demander des liens ou voir ce qu'ils proposent ;)
☆ Pour finir, je t'invite à rejoindre le discord du forum ! Il remplace la chatbox à 100% et te permettra de dialoguer avec le staff mais également avec les autres membres.

Je crois qu'on a fait le tour alors... encore bienvenue parmi nous ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: