Le Deal du moment : -25%
Abonnement PS Plus de 12 mois
Voir le deal
44.99 €

Une grande intelligence est souvent une mer orageuse où l'orgueil fait faire naufrage.

 :: Les vieux livres poussiéreux :: La population de Tjukurpa :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Benedict T. VENTHAM
Benedict T. VENTHAM
Benedict T. VENTHAM
Monde - Sorcier
Lun 20 Mai - 14:39
Messages : 41
Points : 320
feat : Ginoza Nobuchika - Psycho-Pass
Age : 29
Métier / Options / Orientation : Langue-de-plomb

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Dent-de-vipère du Pérou (dragon) de la taille d’un homme adulte
Baguette Magique: sapin, ventricule de dragon, 32.385 cm, flexible
Monde - Sorcier
Benedict Timothy Ventham
ft. Ginoza Nobuchika - Psycho-Pass

carte d'identité
Nom de famille Ventham
Prénoms Benedict Timothy
Surnoms Benny, Ben
Ascendance Sang pur
Âge 27 ans
Date et lieu de naissance 19/07/1991 à Sydney
Sexualité incertaine
Métier Langue-de-plomb
Logement City Center
Caractère
Comme toute Langue-de-plomb qui se respecte, Benedict sait garder les secrets. Qu’importe que ce soit les siens ou ceux des autres.
Il ne va vers les autres que si vous avez un truc qui l'intéresse. Par « truc », il faut comprendre un secret que vous essayez de cacher, un toc, une habitude. Tout ce que vous jugerez honteux à dévoiler, il le fera pour vous. Et cela grâce à la qualité la plus remarquable qu'il possède : son esprit analytique unique.
Depuis toujours Benedict emmagasine une quantité impressionnante d’informations utiles et il a un souci du détail accablant. Il se sait intelligent et est, de ce fait, sensible aux compliments sur ses capacités cognitives.

Benedict peut avoir un comportement étrange d’un coup car il est impulsif, passant du coq à l’âne, même en pleine conversation.

Son autre grande qualité est qu’il est très bon violoniste. Il déteste les instruments ensorcelés d'ailleurs.

Contrairement à ce qu’il n’y parait, ses qualités ne sont pas plaisantes. Les gens ne réfléchissent pas assez vite, ils l’ennuient. C’est pourquoi Benedict analyse tout et tout le monde. Ça passe le temps et parfois évite les banalités. Les formules de politesse sont une perte de temps.
Quand il analyse, Benedict aime faire étalage de ses capacités. Il énoncera donc à voix haute ses déductions. Et c’est là qu’il peut devenir blessant de franchise. Son intelligence est proportionnelle à son inaptitude aux relations humaines. Il n’a pas d’empathie, donc il ne comprend pas qu'on puisse cacher telle ou telle information. On l’admirera, mais on l’insultera de c** la seconde d’après.

Une relation n’est pourtant pas impossible. Quand Benedict tient à quelqu’un, son comportement change un peu. Il est prêt à tuer si on fait du mal à un proche (et je pèse mes mots). Il ne cherchera pas à faire souffrir, c’est ennuyant et une perte de temps. Il préférera éliminer la menace tout de suite. Le remord lui est d’ailleurs étranger et il ne sait pas se soumettre à une autorité. S'il a décidé qu'il devait faire ça, même si c'est interdit, il le fera.
Enfin il faut savoir que menacer sa personne n’a pas d’effet sur lui. Il est indifférent à la possibilité de sa propre douleur physique.

Benedict est également désordonné et ne fait presque jamais le ménage chez lui.

Pour finir, il a un péché qu’il assume bien. C’est la drogue moldue, en particulier la méthamphétamine injectée. Il n'est pas un vrai drogué au sens strict. Cela relève plus d'une bonne distraction. Il a essayé une fois et il a adoré l’état dans lequel ça l’avait mis. Son cerveau va encore plus vite, trop, au point de ne pas avoir le temps d’assembler ses pensées et déductions pour les exprimer. Benedict a l’impression d’être extra-lucide, de pouvoir lire l’âme humaine et tous ses secrets.
Après les premières heures, quand son cerveau ralentit, il devient un être humain ordinaire… Ordinaire et défoncé. Il n’a plus l’impression de s’ennuyer avec les gens. Il peut alors avoir une conversation banale, bien qu’elle soit un peu décousue.
Évidemment, s’il a un peu abusé sur la drogue durant quelques jours, le manque le rendra sensible et donc agressif.
Monde magique
petites questions sur vos caractéristiques

Baguette Magique
bois sapin
cœur ventricule de dragon
longueur 32.385 cm (il aime la précision)
caractéristique flexible
animal de compagnie
Il est incapable de s’occuper d’autre chose que de lui-même.
questions en plus
Miroir du Riséd des gens qu’il ne connait pas, mais qui lui ressemblent. Des gens comme lui, intellectuellement parlant.
Amortentia tabac, alcool, produits pharmaceutiques
Patronus Dent-de-vipère du Pérou (dragon) de la taille d’un homme adulte
Epouvantard lui-même (description dans l’histoire)
Riddikulus se donner une autre apparence qui ne lui va pas.
don / créature / capacité legilimancie
biographie
racontez-nous votre histoire
Il suffit parfois de faire semblant d'avoir du courage pour s'en découvrir vraiment. Dommage que ça ne marche pas pour l'intelligence.
Les Ventham vivent à Sydney et sont aisés financièrement parlant. Ce n’est hélas pas leur seule particularité : ils sont tous intelligents. Wanda et Timothy sont des gens très cultivés et doués d’un bon sens logique. Jusqu’ici rien d’extraordinaire, ils sont dans la « norme ». Cependant leurs enfants se sont avérés avoir un niveau bien supérieur. Pour parler simplement les deux premiers, Sîan et Benedict, ont été qualifiés d’intelligent. Quant au cadet, Mark, il a été classé chez les génies.

Concentrons-nous sur Benedict. Petit, il a eu une enfance heureuse avec plein de jouets. Il passait du temps avec ses frère et sœur. Ce fut à l’âge de six ans qu’on lui fit passer un test d’intelligence et donc qu’on le confia à un précepteur particulier qui avait déjà suivi Sîan sept ans plus tôt. Ce précepteur avait certes la mission de faire grandir l’intelligence des enfants, mais aussi de leur apprendre les principes de la famille comme la suprématie du sang pur.
Un an après, Benedict demanda à apprendre à jouer du violon. Mark voulut vite s’y mettre pour jouer avec son grand frère.

On pourrait croire que les trois enfants s’entendaient bien. C’était le cas jusqu’à un certain point. Sîan et Benedict ne cessaient de se chamailler à propos de qui était le plus intelligent. Sîan n’a jamais cessé de répéter que Benedict était trop lent et stupide. Elle disait ne pas l’aimer, en fait elle prétendait n’aimer personne. Bien sûr cela affectait Benedict qui était le plus sensible des trois, alors il travaillait dur pour se surpasser et prouver à Sîan qu’il n’était pas si lent. Cependant c’était peine perdue. Benedict restera dernier au classement toute sa vie.

Lorsque Benedict entra à l’école, Sîan entrait en première année d’université. Le jeune garçon se retrouva donc seul, se confrontant pour la première fois au commun des mortels. Au vue de sa famille, Benedict ne cacha pas sa déception de trouver un monde extérieur si fade et ennuyeux. Évidemment personne n’apprécia son activité favorite d’analyser les gens et d’énoncer à voix haute des : « tu es pauvre », « tu as été battu », « tu fais ça pour attirer l’attention et manipuler », « ton ami se sert de toi ». Benedict se retrouva donc isolé des autres, mais cela lui plut alors il continua à s’exclure lui-même.

Durant l’été, avant sa rentrée en seconde année, sa famille vécut un moment difficile. Mark ne reçut pas de lettre d’admission pour l’école. Il n’y avait qu’une raison à cela : c’était un cracmol. Mark fut immédiatement séparé des siens comme un pestiféré. Malheureux, on répéta sans cesse à Benedict que son frère cadet était une tare et que sa différence était une très mauvaise chose. C’est à partir de ce jour que Benedict se mit à enfouir ses émotions pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. De plus il cessa de croire en une suprématie totale des Sang Pur. Mark était peut-être rétrogradé en tant que cracmol, il n’en restait pas moins le plus intelligent de la famille Ventham.
À partir de la rentrée, Benedict n’entendit plus jamais parler de Mark. Tout ce qu’il sut était que son cadet avait été envoyé chez de la famille lointaine. Peut-être un parent au trente-sixième degré du côté de l’oncle de la belle-sœur du grand-père de sa mère ou peut-être pas.

Benedict s’enferma dans sa bulle et il montra le pire de lui-même. Il fut abject avec ses camarades et le personnel de l’école. Il ne travailla pas de l’année, fournissant le minimum d’effort. Et ce qui mit le plus en rage son entourage fut que lors des examens finaux, il eut d’excellentes notes. Il prouva ainsi qu’il n’avait pas besoin de toute une année scolaire pour apprendre le programme. Il avait juste besoin de sa logique et sa rapidité d’apprentissage.

Le garçon comptait bien continuer sur cette lancée pour le reste de sa scolarité. Cependant sa sociabilité fut un peu sauvée par sa rencontre avec un élève d’un an son cadet. Il s’appelait Ewan Swain. Certains y verront une transposition de son frère sur cet élève. Mais Benedict savait qu’il ne s’agissait pas de ça, car Ewan n’avait absolument rien à voir avec Mark. Ewan était simple et adorait plaisanter, faire des blagues. La plupart du temps Ewan avait l’idée et Benedict mettait en pratique. Cependant avec Benedict, ça allait toujours plus loin. Si Ewan ne voulait pas s’attirer des ennuis, Benedict s’en chargeait pour lui.
Ils furent le pire duo de l’époque. À croire que Benedict ne serait jamais apprécié par personne. Cela lui allait. Les journées étaient plus amusantes ainsi.
Ses notes au cours de l’année étaient moins catastrophiques qu’avant mais elles restaient basses comparé au carton plein que le garçon faisait à chaque fin d’année.

Deux ans plus tard, Ewan fut le premier à dire que Benedict était son meilleur ami. Bien que la nouvelle provoqua un court-circuit cérébral, durant quelques jours, Benedict surmonta la nouvelle en se disant que ce devait être réciproque. Et il prit la chose très au sérieux. Il n’employa jamais de mots comme « je tiens à toi », mais ses actes furent une réponse plus concrète…

Lors de sa dernière année à l’école, Benedict fit une chose dont personne ne le croyait capable.
Tout commença avec Ewan qui avait été taquin, comme à son habitude, avec un petit groupe d’élèves. Malheureusement la plaisanterie ne passa pas et durant les jours qui suivirent, ces fameux élèves commencèrent à tourmenter Ewan. Cela n’échappa pas à Benedict qui était adepte d’une juste justice. Il lui fallut deux jours pour monter son plan, le but étant que personne ne le voie faire bien sûr.
Tout commença au petit-déjeuner où Benedict répandit de la poudre à vomir dans l’assiette pleine de nourriture d’un des élèves qui s’en était pris à Ewan. Puis avant le deuxième cours de la matinée, Benedict jeta le maléfice du croche-pied à sa seconde victime. Une fois face contre terre, il lui jeta un sortilège Insectisant : fait pousser des antennes et des tentacules, rendant la victime incapable de parler et l'obligeant à ramper sur le sol. Sa troisième victime fut prise au piège un peu après le déjeuner. Benedict glissa des Berlingots de Fièvre et des Nougats Néansang dans les poches de cette fille. Qui craquerait pour des sucreries gratuites ? Une élève bien stupide. Dans l’après-midi, une autre élève subit ses foudres. Benedict reçut l’aide d’un élève de seconde année qui avait déjà été persécuté par ce groupe d’élèves. Ce gamin poussa la jeune fille dans un placard à balai. Benedict eut juste le temps de jeter le sort Serpensortia et d’enfermer la jeune fille et le serpent à l’aide du sort Collaporta. Même si le serpent était inoffensif, elle ne put s’empêcher de hurler de terreur. Pour le dernier élève, le plus pourri des cinq, Benedict lui envoya un message sous l’identité d’Ewan pour lui proposer un duel en haut de la tour d’astronomie à 20h30. Ce crétin accepta. Ce soir-là, Benedict ne mangea pas. Il était déjà en planque en haut de la tour. Quand son adversaire arriva, il l’attaqua par surprise et le désarma. Bien des maléfices traversèrent l’esprit de notre petit génie, mais rien n’était suffisant. Benedict attrapa donc l’autre garçon par le col et le pencha au-dessus du vide.
Arrête ! T’es taré ! s’écria la victime.
T’es allé trop loin avec Ewan qui voulait juste rire un peu.
Quoi ?! T’es… son copain bizarre ?
Il fait sombre, mais ne me dis pas que tu n’avais pas encore compris.
Benedict ?
La voix d’Ewan. Benedict n’avait pas prévu qu’il se pointerait.
Dégage, Ewan, ce n’est pas tes histoires. Laisse-moi m’en charger.
Lâche-le tout de suite. T’essayes de régler mes problèmes donc ça me regarde ! Tu vas pas le tuer pour si peu ?
Et pourquoi pas ? Il a tout du type rongeait par le mal. Si on le laisse s’en tirer sans justice, il continuera et ça n’ira qu’en s’aggravant.
T’y connais rien, Ben.
Cette simple phrase fit taire Benedict. C’est vrai qu’il n’était pas expert en être humain. En fait il ne comprenait pas leurs raisons, même en cet instant, il ne comprenait pas pourquoi Ewan demandait d’épargner ce sale type. Mais il ramena l’élève en sécurité et le relâcha. Aussitôt le tyran devenu victime se sauva pour aller le dire à son professeur référent. Benedict soupira et Ewan l’obligea à se rendre également. Sur le chemin, son ami lui avoua qu’il avait trouvé bizarre tout ce qui était arrivé à tous ses élèves en particulier et l’absence de Benedict au dîner n’avait été que la conclusion à cette énigme. Benedict le remercia d’être aussi lent, car il avait au moins pu punir les quatre autres.
Benedict n’avoua que son dernier méfait. Les autres n’ayant aucune preuve, ni témoin, il fut simplement puni pour ce délit. Sa punition consistait en une heure de retenue ou en tâche ingrate que le concierge ou les professeurs trouvaient à lui faire faire tous les jours. Du nettoyage, de la chasse aux nuisibles, l’entretien de la volière, des lignes à copier, etc.

Finalement heureusement que son ami était là. Il lui permettait d’avoir un minimum de contact humain et aussi de se faire pardonner (ou pas) pour ses maladresses relationnelles.

Le reste de sa scolarité se passa sans accroc. Toutefois il ne sut pas quoi faire après ses études. Il répugnait à l’idée de continuer à aller à l’école. C’était d’un ennui mortel et Benedict préférait faire son éducation lui-même.
Madame et Monsieur Ventham voulaient voir leur fils intégrer le ministère tout comme son aînée. Malheureusement à cause de son comportement à l’école, beaucoup de portes s’étaient fermées.
À cause Grâce aux relations de son père, Benedict fut pris pour un petit boulot au département de contrôle et régulation des créatures magiques. C’est par ce biais que Benedict tomba sur son premier Epouvantard. Il avait tout fait pour les éviter car il n’a jamais voulu connaître son pire cauchemar. Pourtant il était là. Au début curieux, Benedict regarda cet Epouvantard prendre son apparence et se retourner pour lui montrer son crâne ouvert, exposant son cerveau qui se ratatinait peu à peu jusqu’à devenir une magnifique marmelade qui dégoulinait de sa tête. Benedict était figé sur place. Il savait que ce n’était pas rationnel, qu’il n’y avait aucune logique à cette vision. Mais elle était là, lui montrant la perte de ce qu’il avait de plus précieux. Ce fut un de ses collègues qui débarrassa Benedict de l’Epouvantard. Benedict fut très secoué suite à ça. Preuve qu’il pouvait avoir peur.

Dès lors il s’employa à trouver une meilleure occupation que chasser les créatures magiques qui posaient problème. Après deux semaines, il trouva le travail idéal : Langue-de-plomb au département des mystères. En réalité, au vue de leurs activités secrètes, Benedict ne savait pas si ce travail lui plairait. Mais le mystère signifiait que ce qu’il faisait été intéressant et potentiellement interdit. Benedict demanda à intégrer le département des mystères quatre fois. Cependant il essuya quatre refus. Vexé, Benedict s’acharna à faire des demandes. Encore et encore. Finalement il fut convoqué pour parler de ses motivations. Ses interlocuteurs ne furent pas convaincus bien sûr, mais Benedict insista en mettant en avant son intelligence. Il proposa même à ce qu’on le mette à l’épreuve. Des tests furent donc préparés spécialement pour lui. Ils n’avaient rien à voir avec les examens de l’école où il suffisait de cracher sur papier tout ce qu’on a appris par cœur. Ceux-ci demandaient plus de réflexion, d’intelligence et de sens critique. Cela plut beaucoup à Benedict qui se donna à fond et parvint à les réussir haut la main. Il devint alors Langue-de-plomb au grand dam de ses parents qui voulaient le voir occuper un haut poste.

----------------------------------------------------------

Il reste deux points non-éclaircis.
Premièrement ses relations « amoureuses » et plus. Pour faire court, il en a eu. C’est déjà pas mal. Adolescent, Benedict voyait des couples se faire et se défaire sans comprendre l’intérêt. Même Ewan s’y mit. Benedict devait bien se résoudre à se prêter à l’expérience. Il voulait savoir ce que cela apportait de plus. Bien que sa copine de l’époque le trouvait beau et intéressant, Benedict ne trouva aucune contrepartie à l’investissement de sa personne. Quand il fut plus âgé, il réitéra l’expérience plusieurs fois au cas où, en y ajoutant ce petit plus. Ce fut le même résultat. Il s’ennuyait. Il essaya également avec un homme. Même conclusion : l’amour était un sentiment contraignant et incompréhensible.

Deuxième chose, c’est sa rencontre avec la drogue. Benedict était curieux de voir des gens se mettre dans des états impossibles avec des substances. L’expérience était donc tentante.
Ne voulant pas ressembler à un légume, il a longtemps cherché la drogue qui lui conviendrait. Il a donc fait le tour des effets jusqu’à trouver la méthamphétamine qui stimulait le cerveau. Sur lui, les effets furent très intenses et intéressants. Ce fut comme ça qu’il ajouta cette drogue à sa liste des choses qu’il aimait. Bien qu’il se soit déjà retrouvé à vagabonder en ville sans aucun but que celui de parler à un inconnu imaginaire, il ne renonce toujours pas à en consommer de temps en temps.
pseudo Thi
age 29 ans
comment avez-vous découvert le forum ? DC
code du règlement ✓ okay.
un petit mot ? Eh bien… Re-coucou Une grande intelligence est souvent une mer orageuse où l'orgueil fait faire naufrage. 1005256126
Revenir en haut Aller en bas
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Élève - Goanna
Mar 21 Mai - 12:21
Messages : 921
Points : 1799
feat : Erina Nakiri (Food Wars!)
Age : 18
Métier / Options / Orientation : Options : Soin aux créatures magiques et divination.

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Renne.
Baguette Magique: Bois de cèdre, cœur en écaille de salamandre, 27 centimètres, souple.
Élève - Goanna
KOUKOU TWA ET RE-BIENVENUE ! Aussitôt validé qu'il se fait déjà un DC, tss. Trop rapide ces jeunes oui c'est moi qui dit ça.

Enfin bref, j'espère que tu t'amuseras avec ce DC \o/ !

_________________
Une grande intelligence est souvent une mer orageuse où l'orgueil fait faire naufrage. 1551795959-erina-13
FLAMES FROM SWEDEN ❄️ !

(thanks Leith pour l'avatar Une grande intelligence est souvent une mer orageuse où l'orgueil fait faire naufrage. 1005256126)
Revenir en haut Aller en bas
Benedict T. VENTHAM
Benedict T. VENTHAM
Benedict T. VENTHAM
Monde - Sorcier
Mar 21 Mai - 12:25
Messages : 41
Points : 320
feat : Ginoza Nobuchika - Psycho-Pass
Age : 29
Métier / Options / Orientation : Langue-de-plomb

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Dent-de-vipère du Pérou (dragon) de la taille d’un homme adulte
Baguette Magique: sapin, ventricule de dragon, 32.385 cm, flexible
Monde - Sorcier
Re ♥

Merci beaucoup. Je suis comme ça : rapide XD
Revenir en haut Aller en bas
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Élève - Goanna
Mar 21 Mai - 12:26
Messages : 921
Points : 1799
feat : Erina Nakiri (Food Wars!)
Age : 18
Métier / Options / Orientation : Options : Soin aux créatures magiques et divination.

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Renne.
Baguette Magique: Bois de cèdre, cœur en écaille de salamandre, 27 centimètres, souple.
Élève - Goanna
Je vois ça :doge: .

_________________
Une grande intelligence est souvent une mer orageuse où l'orgueil fait faire naufrage. 1551795959-erina-13
FLAMES FROM SWEDEN ❄️ !

(thanks Leith pour l'avatar Une grande intelligence est souvent une mer orageuse où l'orgueil fait faire naufrage. 1005256126)
Revenir en haut Aller en bas
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Personnel
Mer 22 Mai - 16:31
Messages : 307
Points : 96
feat : Kikloh - DocWendigo
Age : 39
Métier / Options / Orientation : Directrice de Tjukurpa

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Mygale
Baguette Magique: Bois d'Acacia, Cheveux de Vélane, 28cm, Rigide
https://tjukurpa.forumactif.com
Personnel
Félicitations !☆
☆ Tu es validé !
EBAHDIDONC Ca promet !

J'aime bien Benedict même si je vais garder certains de mes persos loin de lui /pan

Je te valide sans souci Miss, rebienvenue Une grande intelligence est souvent une mer orageuse où l'orgueil fait faire naufrage. 1005256126

☆ La suite...
Rien de bien compliqué en soi. Les étapes habituelles un peu administrative avant de s'adonner uniquement au RP ♥

☆ Sur Tjukurpa, il n'y a pas dix endroits où tu dois aller recenser les avatars, les métiers, etc. Il n'y en a qu'un seul : le recensement global.
☆ Une fois que tu as recensé tout ce qu'il faut, tu peux préparer ton topic de vie scolaire ainsi que choisir tes avions en papier ou ton téléphone portable.
La partie administrative est terminée ! Tu peux maintenant demander un rp ! N'hésite pas à passer dans les sujets de vie scolaire des autres pour demander des liens ou voir ce qu'ils proposent ;)
☆ Pour finir, je t'invite à rejoindre le discord du forum ! Il remplace la chatbox à 100% et te permettra de dialoguer avec le staff mais également avec les autres membres.

Je crois qu'on a fait le tour alors... encore bienvenue parmi nous ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: