-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

••• agape ; you see the impossible is coming true.

 :: Les vieux livres poussiéreux :: La population de Tjukurpa :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Agape DESTINY
Agape DESTINY
Agape DESTINY
Monde - Sorcier
Jeu 23 Mai - 0:35
Messages : 42
Points : 380
feat : Ichinose Shiki - THE iDOLM@STER cinderella stories
Age : 26
Métier / Options / Orientation : Mécanicienne d'objets moldus ou sorciers.

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Mêlé
Patronus: Informé.
Baguette Magique: Tremble ; Corne d'Eruptif ; 26cm ; Flexible.
Monde - Sorcier
Agape Destiny
ft. Ichinose Shiki - THE iDOLM@STER cinderella stories

carte d'identité
Nom de famille On m'a toujours dis que mon nom de famille était le fruit d'une destinée déjà tracée. Bullshit. Y'a pas mieux que moi pour savoir que la destinée n'est jamais véridique. Destiny.
Prénom(s) Là encore, je pense que mes parents étaient à l'ouest. Vraiment. Aucune idée de ce qu'ils avaient fumés mais ça devait être bon. Agape, l'amour en grec, et Hope, l'espoir. Quelle idée d'appeler littéralement leur fille Amour Espoir Destinée.
Surnom(s) Gap, la plupart du temps. C'est plus court, ça me conviens tout aussi bien.
Ascendance Sang mêlé quelque part dans ma lignée. Mes parents étaient sorciers tous les deux mais, ma mère était née moldue. Et mes grands-parents paternels étaient des sangs-purs d'après ce que j'ai compris. J'ai aucune idée de ce qu'était la famille de ma mère mais je suppose qu'ils étaient des moldus.
Age 25 ans, dans quelques semaines.
Date et lieu de naissance 5 juin 1994 ; Londres.
Sexualité J'me suis jamais tellement posé la question en vrai. J'aime les hommes, j'en suis sûre. Après, j'me suis jamais vraiment intéressée de cette manière aux femmes donc, je suppose que je dois être hétérosexuelle.
Métier Mécanicienne. Ouais, je sais, c'pas un métier pour une sorcière, c'est bon j'connais la chanson. Pourtant, les mains dans l'cambouis, c'est ce qu'il y a de mieux. Je répare tout ce que vous m’amenez, de la voiture au grille pain en passant par le balais volant ou l'horloge de la maison. Et pour quelques sous supplémentaires, j'peux voir à transformer des objets moldus en objets sorciers mais, ça demande beaucoup plus de discrétion alors c'est pas donné.
logement Un loft au dessus de ma boutique dans Town Center.
Caractère
Agape, c’est l’amour. Pourtant, t’es loin d’être une experte en la matière. Ton premier amour ne t’a jamais aimé et, depuis, tu t’es fermée aux relations sérieuses. Très tôt, d’ailleurs. Ça ne t’empêche pas d’aimer séduire pour te rassurer, pour savoir que tu n’es pas repoussante. Mais tu n’as jamais réussi à rouvrir de nouveau ton cœur à un homme. Jamais. Alors, tu te caches sous une carapace, celle de la femme forte et indépendante. Celle qui n’a pas besoin d’un homme dans sa vie pour la faire fonctionner. T’as toujours été un peu garçon manqué, un peu rentre-dedans, mais tes expériences de vie n’ont fait que renforcé cette partie de toi.

Alors, t’as un peu cette double facette. La première, c’est une Agape qui profite de la vie. Fêtarde, tu ne rechignes jamais à rejoindre des amies en soirée. Tu t’en sors parfois avec de bons maux de crâne, mais t’adore te sentir vivre comme ça. Alors tu continues. Et puis tu charmes, tu sais être féminine et sensuelle quand tu en as envie. Alors tu dragues, tu te retrouves souvent avec un homme dans ton lit sans qu’il soit forcément celui avec qui tu auras envie de prendre le petit-déjeuner. Mais ça aussi, c’est quelque chose qui te donne cette impression fugace d’exister.

L’autre facette, c’est la dure et inatteignable Agape qui se concentre sur son boulot, qui t’envoie chier si tu l’approches d’un peu trop près si elle en a envie. Qui n’hésite pas à se servir de sa clé à molette pour autre chose que serrer des boulons si on lui casse les pieds. T’es pas la femme la plus délicate du monde, ni celle qui communique le plus. Tu t’enfermes beaucoup dans ton monde, dans tes sentiments. Si quelque chose ne te convient pas, tu l’enfouis au fond de toi pour éviter de trop le ressasser. Est-ce que c’est mieux ? Absolument pas. Mais tu ne sais pas trop comment fonctionner autrement.

Après, t’es pas qu’une boule d’incertitudes. Evidemment, t’es pas la personne la plus confiante en toi sur plein de choses. Mais si y’a bien quelque chose dont tu es sûre, c’est que t’es la meilleure dans ton domaine. Y’a pas un autre garagiste à Mapple Town qui fait le boulot aussi bien que toi. Tu le sais, et tu sais aussi que tu demandes pas des prix pharamineux. T’aime pas arnaquer les petits gens qui ont besoin de ton art. (oui c’est de l’art la réparation, et tu t’en fous de ce que peuvent dire les autres). Et puis, t’as la main sur le cœur, tu laisseras jamais quelqu’un dans le besoin sans aide et t’es du genre à aller faire un peu de bénévolat de temps à autre pour essayer d’améliorer un peu ce monde. Ou peut-être que c’est pour soulager ta conscience ? T’en sais rien. Mais tu le fais, c’est tout.

Quant à tes relations amicales, t’es toujours à fond dedans. Quand on arrive à passer outre ton petit caractère et cette carapace que tu t’es forgée, alors tu donnes tout. T’es protectrice avec tes ami.e.s, t’es une tigresse si on leur fait du mal. Tu te confies difficilement mais, avec eux, tu peux y parvenir si t’en as gros sur le cœur. Ou s’ils tirent les ficelles suffisamment bien. T’as jamais su mais au fond, tu leur fais confiance. (Bon on n’a pas vraiment besoin de dire que, tu donnes pas ta confiance facilement et s’ils la perdent, ils peuvent ramer pour la récupérer ? Ça coule de source, n’est-ce pas ?)

T’as un problème avec ta nature de sorcière aussi. Pendant longtemps t’as pas été au courant. T’arrivais parfois à faire des trucs bizarres mais personne savait ce que c’était du coup, t’étais un peu stigmatisée à l’école. Ça t’a pas aider à te laisser approcher. Et puis, une fois appelée à l’école, t’étais finalement pas si bonne sorcière que ça. T’as jamais su pourquoi mais, du coup, tu préfères rester du côté moldu du monde. Ça t’évite les catastrophes. Parce que t’es vraiment pas adroite avec une baguette dans les mains.
Monde magique
petites questions sur vos caractéristiques

Baguette Magique
Bois Tremble, un bois blanc réputé pour être parfait en duel.
coeur Corne d'Eruptif
longueur 26cm
caractéristiques La baguette d'Agape est d'un blanc immaculé. La poignée est taillée de manière délicate. La baguette est pourtant tordue, et un noeud au milieu délimite la poignée.
animal de compagnie
Nom de l'animal Carbon
Race Un chiot Golden Retriever
Description physique Il est tout beige pour le moment mais quand il grandira, il deviendra caramel. Il bave beaucoup. Il saute partout.
Description moral Joueur. Ventre sur patte. Boulet. Il a toujours l'air malheureux mais en vrai il sait très bien jouer les chiens tristes. Viens faire des câlins quand vous êtes triste.
questions en plus
Miroir du Riséd Le meurtrier d'Erik sous ses mains
Amortentia L'essence, la guimauve et le jasmin.
Patronus Informé.
Epouvantard Une pièce complètement noire.
Riddikulus Une boulette à facette remplie l'endroit de lumière.
don / créature / capacité Animagus. Ton animal, c'est un chat. Un chat blanc avec des tâches caramels et noires. Tu l'as pas vraiment choisi mais, il est très pratique pour passer inaperçu en règle générale. T'aurais préféré qu'il soit blanc, mais tu fais avec.
biographie
racontez nous votre histoire
you see the impossible is coming true
« Tu sais, ta maman, elle était la plus belle chose du monde. Elle souriait tout le temps, elle était douce, belle. Elle n’était pas super cultivée mais elle savait s’occuper d’un jardin comme personne. Et puis, ça ne l’empêchait pas de savoir tenir des conversations et d’être curieuse de tout. C’était quelqu’un de bien ta mère. Ton père, lui, c’était un bagarreur, il aimait la castagne et il n’hésitait jamais à foncer dans le tas. Généralement, il réfléchissait après. Ce qui n’était pas toujours génial. Mais au fond, j’adorais ton père. C’était le meilleur ami qu’on aurait jamais pu avoir. »

Erik Karlsberg te racontait ces histoires tous les soirs lorsque tu étais enfant. Assise sur ses genoux, près du feu en mangeant des guimauves, il te racontait combien tes parents s’aimaient, combien ils t’avaient aimé, combien tu étais leur petite dose de bonheur.

Malheureusement, la vie n’est pas rose. Et si l’on devait plaisanter sur une quelconque destinée alors, on dirait qu’au fond, leur rencontre était écrite.

•••

Nathaniel Desroses était un homme assez trapu en soi. Plutôt carré, il entretenait sa forme physique d’autant plus depuis qu’il travaillait pour le bureau des aurors du ministère de la magie. Après avoir quitté Poudlard, il avait entrepris de traquer les mages noirs. La guerre était soi-disant finie mais, il avait prédit qu’elle se relancerait. Voldemort n’était pas vraiment mort, ça avait été trop simple. Alors il surveillait, il attendait, il recensait, il arrêtait. Jusqu’à ce qu’un soir, au détour d’une rue moldue de Londres, il rencontre la belle Amaélia. Un petit bout de femme aux longs cheveux châtains, dont les yeux vers l’avait transpercé sans qu’il ne s’en aperçoive. Elle était la femme de sa vie, il en était sûr. Ils ne se marièrent jamais. Par manque de temps, parce qu’un morceau de parchemin ne régissait pas leur vie. Amaélia savait tout du monde de Nathaniel, il n’avait pas pu lui cacher. Elle n’avait pas forcément bien pris la chose dans un premier temps mais, avec de la patience et de la douceur, l’auror parvint à lui faire accepter son monde. Leur amour était écrit, réellement. Tant et si bien que tous les amis de Nathaniel se moquaient ouvertement du jeune homme qui, jusque-là, avait plutôt été du genre Dom Juan. L’amour l’avait rendu mielleux. Elle, ça l’amusait. Elle l’aimait peu importe ce qu’il se passait.

Leur idylle aurait pu continuer ainsi pendant des années, des décennies. Mais l’Élu avait pointé le bout de son nez et, comme l’avait pressenti Nathaniel, Lord Voldemort réapparu. Tout de suite, il prit le parti de se ranger derrière Albus Dumbledore et de rejoindre l’Ordre du Phénix. Il savait que ça n’était pas sans risque mais il ne pouvait pas se résoudre à ne pas se battre.

Avant de se lancer dans ce champ de bataille dont il ne savait pas quand il se terminerait, Nathaniel et Erik mirent Amaélia en sécurité. Erik et Amaélia déménagèrent dans le nord de la France, un endroit reculé où ils n’étaient pas faciles à trouvés. Erik avait rencontré Nathaniel lorsqu’ils n’étaient que des enfants, ils avaient toujours gardé contacts même lorsque que le sorcier avait été envoyé à Poudlard. Erik connaissait le monde de la magie et l’avait accepté très jeune comme une vérité. C’est pourquoi c’est à lui que Nathaniel avait confié sa compagne.  

Puis, la bonne nouvelle fut annoncée. Amaélia était enceinte. Nathaniel, fou de joie, ne pu cependant jamais rencontrer sa fille. La même semaine, il fut tué par un mangemort alors qu’il enquêtait sur leur famille. La jeune femme fut envahie par le désespoir. Perdre l’homme qu’elle aimait l’anéantie. Pourtant, elle devait se battre pour le petit-être qui grandissait dans son ventre. Erik avait appris à aimer la demoiselle, un peu trop peut-être. Mais par respect pour son ami, il ne le lui aurait jamais avoué. Alors il prit soin d’elle comme si elle était sa femme, il l’emmena à tous les rendez-vous, tenta de lui faire retrouver le sourire. Il y parvint peu à peu. Mais la grossesse ne se passait pas aussi bien qu’ils l’espéraient et, lors de la naissance de l’enfant, Amaélia succomba à une hémorragie interne.

Nathaniel ayant coupé toute relation avec sa famille et Amaélia n’ayant plus personne, elle avait nommé Erik pour s’occuper de la petite s’il lui arrivait quelque chose. Après des mois de démarches administratives, Erik fut nommé tuteur légal d’Agape et s’envola pour son pays d’origine :  l’Australie. La guerre prenait de l’ampleur et il refusait de la mettre en danger.


•••

« Tu l’aimais, ma mère ? »

La question était sortie de nulle part. Tu te tenais dans l’encadrement de la porte du garage. Tu avais dix ans, tu mangeais un sandwich au poulet et tu avais de l’huile de moteur sur la joue. Erik, quant à lui, t’avais observé interloquer pendant quelques minutes avant de sourire doucement.

« On ne pouvait pas ne pas l’aimer. Pourquoi ? »
« Et moi, tu m’aimes ? »
« Oui, mais c’est différent. »

Tu ne sus jamais en quoi c’était différent ce jour-là.

•••

Assise en tailleur devant la table basse, tu observes cette lettre posée sur la table en mâchant un chewing-gum.

Agape Destiny, nous avons le plaisir de vous annoncer que vous êtes acceptée à l’école de sorcellerie Tjukurpa…

Erik ne t’avait rien caché du monde sorcier mais, il n’avait pas non plus pu t’enseigner quoi que c e soit. Il s’était bien rendu compte que tu étais spéciale, que tu avais quelques facilités parfois pour des tâches un peu plus complexes, mais il n’avait rien pu t’apprendre sur le sujet.

« Redis-moi encore… »
« Ton père était un sorcier. D’après ce que j’ai compris, ça n’a rien à voir avec les histoires d’Halloween. Tu peux très bien être un sorcier en jean-basket et avoir une baguette dans la poche. Normalement, vous intégrez cette école à 11 ans et après vous pouvez voguer à votre vie. Y’a une université aussi si tu veux étudier un domaine en particulier. »
« J’veux être mécano comme toi, moi. »
« Je sais Gap, mais avait tu dois aller étudier là-bas, t’as pas vraiment le choix. »
« Bon bah, si j’ai pas le choix… »

•••

Tes années à Tjukurpa ne furent ni roses ni noires. Tu avais un petit groupe d’ami.e.s de ta maison, tu excellais en vol sur balais où en duel mais tu étais très mauvaise en potion et en botanique.  Tu as obtenu tes diplômes de justesse, n’essayant pas non plus réviser outre mesure. Après tout, tu savais exactement ce pourquoi tu étais douée et ce que tu voulais faire. En vrai, la mécanique des balais t’intéressait aussi et tu t’étais dis que votre boutique pourrait allier le rafistolage en tout genre : sorcier ou moldu. T’en avais même parler à Erik un été qui avait trouvé que l’idée n’était pas mauvaise.

•••

« Gap… Je suis désolée mais… Je t’aime mais, tu es comme ma fille. Ça ne va pas plus loin. »

Tu étais debout devant lui, le visage complètement rouge. Au sol, un plateau à outil avait été renversé. Tu fixais le bout de ses chaussures intensément. Tes poings étaient serrés et, bien vite, les larmes te montèrent aux yeux. Tu te détournas en courant, quittant la boutique de réparation qui était tenue par ton tuteur. Tu avais couru sans t’arrêter jusqu’à la plage, sous la pluie, laissant finalement sortir le hurlement de douleur qui te prenait aux tripes.

Tu avais seize ans, et tu étais tombée amoureuse. De ton père adoptif.
Au fond, c’était une situation pas si étrange. Erik ne t’avait jamais élevée comme sa fille. Il avait toujours fait en sorte que tu comprennes que tu étais la fille de Nathaniel et d’Amaélia. Il t’avait toujours expliqué ce qu’il était pour toi : un ange gardien, un tuteur, un ami de la famille. Et toi, tu avais grandi avec ce modèle sous les yeux. Et tu en étais tombée amoureuse, tout en ayant conscience qu’il n’était pas de ta famille.

Ce jour-là, Erik compris qu’il avait merdé quelque part. Qu’il avait dû louper une leçon sur l’éducation. Que ça n’était pas censé arrivée.
Ce jour-là, tu eu pour la première fois le cœur brisé par ton premier amour.

•••

Mais tu t’en étais remise. Après avoir rejoins la maison ce jour-là, le sujet ne fut plus jamais évoqué. Tu gardas tes distances avec Erik pendant un temps, et vice-versa. Tes sentiments s’éteignirent comme ils étaient venu lorsque tu commenças à t’intéresser au sexe opposé. Ton amour pour Erik était sincère mais il était celui d’une enfant. Pourtant, tu ne tombas plus jamais amoureuse après lui. Tu n’auras jamais trouvé le bon. Ça ne t’a jamais vraiment perturbée non plus, tu te dis que ça viendra un jour, en attendant tu batifoles sans vergogne et tu profites de la vie.

•••

Et puis, il y a deux ans, la boutique que tu tenais avec Erik a été braquée. Tu n’étais pas là ce soir-là mais, lui était en train de compter la caisse. Quand tu es revenue avec le sac de nourriture chinoise, Erik était mort depuis une vingtaine de minutes déjà. Tu as tout essayé en attendant l’ambulance et la police, mais c’était vain. Tu n’étais pas seul en soi, t’avais un employé, des amis, mais Erik était mort. Et ça, il allait le payer. Alors t’as commencé à traîner dans les bas-fonds de la ville. T’as commencé à chercher des infos. Un moldu avec des pièces sorcières, ça court pas les rues. Alors il doit bien y avoir un moyen de mettre la main dessus. Même deux ans après, tu n’as pas réussi à retrouver le fils de pute qui a tué ton tuteur. Mais tu ne désespères pas, tu sais que tu y arriveras. Tu as tissé des liens à droite à gauche pour avoir tous les indices à disposition et quand t’auras mis la main sur ce type, tu lui feras passer un sale quart d’heure. C'est pour ça que t'as pris quelques cours du soir supplémentaire à Tjukurpa l'an passé. T'étais pas mauvaise en métamorphose et tu t'es donnée corps et âme pour devenir un animagus. Ton animal, c'est un chat. Un chat blanc avec des tâches caramels et noires. Tu l'as pas vraiment choisi mais, il est très pratique pour passer inaperçu en règle générale. T'aurais préféré qu'il soit blanc, mais tu fais avec.
pseudo kendall
age Toujours 27
comment avez vous découvert le forum ? Mine.
code du règlement Autovalidelamort.
un petit mot ? J'ai fais une refonte d'Ombeline mais, vous en faites pas, elle reviendra muhahaha.
Revenir en haut Aller en bas
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Élève - Goanna
Dim 26 Mai - 13:08
Messages : 921
Points : 1799
feat : Erina Nakiri (Food Wars!)
Age : 18
Métier / Options / Orientation : Options : Soin aux créatures magiques et divination.

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Renne.
Baguette Magique: Bois de cèdre, cœur en écaille de salamandre, 27 centimètres, souple.
Élève - Goanna
Re-bienvenue mama Cendy \o/ !
Agape a l'air toute choupie outre sa carapace, je l'aime QAQ ! *tire les joues*

_________________
••• agape ; you see the impossible is coming true. 1551795959-erina-13
FLAMES FROM SWEDEN ❄️ !

(thanks Leith pour l'avatar ••• agape ; you see the impossible is coming true. 1005256126)
Revenir en haut Aller en bas
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Personnel
Mer 29 Mai - 4:22
Messages : 307
Points : 96
feat : Kikloh - DocWendigo
Age : 39
Métier / Options / Orientation : Directrice de Tjukurpa

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Mygale
Baguette Magique: Bois d'Acacia, Cheveux de Vélane, 28cm, Rigide
https://tjukurpa.forumactif.com
Personnel
Félicitations !☆
☆ Tu es validé !
Une fiche parfaite pour une petite demoiselle à croquer. ♥

J'ai rien à rajouter, à part que j'ai affreusement hâte gngngng.

☆ La suite...
Rien de bien compliqué en soi. Les étapes habituelles un peu administrative avant de s'adonner uniquement au RP ♥

☆ Sur Tjukurpa, il n'y a pas dix endroits où tu dois aller recenser les avatars, les métiers, etc. Il n'y en a qu'un seul : le recensement global.
☆ Une fois que tu as recensé tout ce qu'il faut, tu peux préparer ton topic de vie scolaire ainsi que choisir tes avions en papier ou ton téléphone portable.
La partie administrative est terminée ! Tu peux maintenant demander un rp ! N'hésite pas à passer dans les sujets de vie scolaire des autres pour demander des liens ou voir ce qu'ils proposent ;)
☆ Pour finir, je t'invite à rejoindre le discord du forum ! Il remplace la chatbox à 100% et te permettra de dialoguer avec le staff mais également avec les autres membres.

Je crois qu'on a fait le tour alors... encore bienvenue parmi nous ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: