Le Deal du moment : -44%
SanDisk Carte Mémoire MicroSDHC Ultra 128 Go + ...
Voir le deal
17.29 €

My friend Dario

 :: Les vieux livres poussiéreux :: La population de Tjukurpa :: Les fiches abandonnées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Sam 6 Juil - 15:57
Dario Pena Mendoza
ft. Gabriel Reyes - Overwatch

carte d'identité
Nom de famille Pena Mendoza
Prénom(s) Dario
Surnom(s) Rio, Pena, pendejo
Ascendance Pur
Age 41 ans
Date et lieu de naissance 6 juillet 1978, Los Angeles
Sexualité Active
Métier Directeur de recherche en climatologie à l'ARC (Australian Research Council) depuis 4 ans et au CNRS de Santiago de Chile depuis 11 ans
Logement Une ferme de taille respectable excentrée de Mapple Town et proche du littoral, sur la pointe sud de l'île
Caractère

Dario est le roi des mauvaises premières impressions. Quand on le rencontre, on se dit qu'il est grande gueule, qu'il prend de la place, qu'il est râleur et aigri, facilement agacé, intimidant peut-être, toujours énervé et probablement dangereux.
Il ne fera rien pour démentir tout ça, parce que ce ne sont pas que des impressionss. Et que s'il avait quelque chose à foutre de l'opinion des gens, il y a bien longtemps qu'il se serait reconverti dans le léchage de séants en Ministère de la magie au lieu de trimer chez les moldus.

Seulement, pour Dario, le monde se répartit en deux catégories. Et ce n'est pas la stupide binarité "moldus vs sorciers" que son lignage a tenté de lui inculquer, non. Ce serait plutôt les imbéciles qui s'agitent pour essayer de sauver les meubles et les abrutis qui regardent le monde cramer sans rien faire. Lui se voit dans la première catégorie. Dans l'autre se jettent pêle-mêle idiots d'humains et idiots de sorciers, tous en choeur.

Les moldus sont stupides, il s'est déjà fait une raison. Certains et certaines relèvent le niveau fort heureusement, mais c'est si parcellaire que son avis face à la populace non-magique en dehors de cette minorité philantropique qu'il aime de tout son être se résume à un gros : meh. Des idiots, mais qu'y peut-il ?

Et ne croyez pas que les sorciers soient à l'abri. La vaste majorité de sa rancoeur c'est vers le monde de la magie qu'elle se tourne. Si vous êtes un sang-pur pensant trouver chez lui un semblable et une connivence méprisante contre les moldus et les mêlés, mauvais cheval. Si vous êtes un sang-mêlé pensant trouver un allié contre les sang-purs ou les moldus, tough luck.
Dario n'est pas en guerre contre son propre monde, pas vraiment. Il pense juste qu'il est rempli d'hypocrites fainéants, des paons aussi vaniteux que stupides et de crétins finis. Il n'a pas le temps pour toutes ces conneries de faux-semblants et petites guerres intestines qui poluent le monde de la magie parce que, news flash, la planète est en train de partir en vrille et il serait vraiment temps que tout le monde se bouge le derche. Pas uniquement les moldus, même s'ils sont responsables de tout ce bordel, mais les sorciers aussi. C'est bien beau de se croire supérieur à l’entièreté du globe parce qu'on sait faire joujou avec un bâton mais si la planète continue de crever à petit feu ils auront bientôt plus assez d'arbres pour en faire, des conneries de bâtons.

Pendejos, tous autant qu'ils sont, et lui compris.

On vous avait dit aigri ? Il élève ça au rang d'art.

C'est qu'il a des opinions très arrêtées, Dario. Il a des principes et des valeurs, qu'il défend comme un bourrin, certes, mais qu'il défend quand même.

Il estime que le monde de la magie aurait beaucoup à apprendre de la science humaine et de leur technologie. Et il croit dur comme fer que si les siens n'étaient pas aussi pédants ou trouillards, le monde moldu aurait beaucoup à apprendre d'eux aussi. Qu'à vrai dire, il s'agit même d'une question de vie ou de mort et qu'à ce stade, ils, sorciers et sorcières, devraient tous être jugés pour non assitance à humanité en danger. Parce qu'ils ont les moyens d'aider, de réparer, d'assister, mais qu'ils n'en font rien.
Il pense à la nature, aux plantes, arbres, animaux, espèces non-magiques et magiques qui sont parvenues à cohabiter sans emmerdes, elles. Alors qu'eux s'écharpent ou s'ignorent, se laissant crever les uns les autres sur le bas côté. Les humains le fatiguent.

Mais tout n'est pas si pire. Si vous voulez connaître Dario autrement qu'en train de maugréer dans sa barbe et de s'exaspérer face à l'ignorance ou la stupidité ambiante, rendez-lui visite en conférence ou lors de sommets scientifiques. Suivez les quelques cours qu'il dispence en universités moldues. Et peut-être en école de magie, un jour, si les Ministères-mon-cul se décident enfin à ouvrir l'esprit critique des jeunes sorciers à autre chose que leurs propres nombrils. Observez-le s'occuper de gosses avec patience et pédagogie parce que eux n'ont rien demandé à personne avant d'être balancés dans ce monde de tarés. Il n'a pas d'enfants et n'en veut pas, déformation professionnelle, mais il s'occupe de son neveu Jun comme de son propre fils depuis une dizaine d'années maintenant. Aujourd'hui que le gosse a dix-sept ans Dario se dit qu'il a quand même fait du bon travail.

Il faudra le voir pour le croire, que Dario n'est pas qu'un quarantenaire au froncement de sourcil permanent et toujours prêt à s'agacer du moindre mot de trop. Passez lui rendre visite à sa ferme-slash-arche-de-Noé, où il cultive et élève en bonne entente un joyeux bordel de choses magiques et non magiques, où les poules moldues côtoient sans peur Pedrito et sa clique de poussin-griffons. Si votre tête lui revient, Dario vous donnera peut-être quelques trucs à emmener chez vous. Vos chances sont multipliées par douze si vous lui amenez un truc à bouffer en guise de calumet de la paix. Il grignotte beaucoup, aime manger et commence à avoir un peu de bide par dessus feu les abdos de ses vingt-cinq ans. Dario s'en fout. C'est pas un peu de brioche qui va lui faire du mal, vu la ratio muscle/graisse qu'il se tape. Vivre de bonne chair dans un corps entretenu, c'est un des plaisirs simples de la vie, tout comme travailler la terre sans magie et récupérer des oeufs frais tous les matins avant d'aller se taper quelques longeurs dans l'océan. N'en déplaise aux clopes qu'il enchaine de temps en temps. Addiction stupide mais on vous a bien dit qu'il se comprenait sans ciller dans le paquet des imbéciles du coin, lui aussi.

Monde magique
petites questions sur vos caractéristiques

Baguette Magique
Bois Chêne blanc
Coeur Plume d'oiseau-tonnere
Longueur 32 cm
Caractéristiques Pas de poignée, baguette en un seul morceau brut
questions en plus
Miroir du Riséd Vieux, ratatiné et plus un poil sur le caillou, il fait la sieste sur Pedrito, apaisé pendant que les générations futures s'intéressent à l'autre, à la nature et redressent le cap vers un monde meilleur
Amortentia Océan, tarmac poussiéreux et brûlé par l'été, jasmin
Patronus Raie manta
Epouvantard Une voiture à la tôle fracassée, en flamme, des crissements de pneus qui ressemblent à des cris
Riddikulus Un vélo pour enfant avec petites roues et rubans, sonnette chantante
don / créature / capacité Dario est très doué pour les sortilèges informulés et se sert souvent de magie du quotidien sans baguette (très pratique pour faire la cuisine), même si ça agace son bout de bois attitré
biographie
racontez nous votre histoire
Je vois ton nom, gravé en lettres d'or sur des blousons, des montagnes et des corps

Dans la famille de Dario ils étaient sept, sans compter les grands-parents, arrières grand-parents, oncles et tantes et cousins éparpillés du Nord au Sud des Amériques.
Sa mère, Chel, une sorcière amérindienne issue d'une lignée de chamanes apaches sur le déclin. Chel avait laissé la tradition derrière elle pour lui préférer la magie moderne, au grand dam de ses parents. Ces derniers ne l'ont forcée à rien, ne l'ont pas retenue. Mais ils ont tout fait pour rester présents dans la vie de leurs petits enfants, espérant leur transmettre plus que le simple savoir mécanique et industriel des sorciers blancs.
Son père, Sebastian, un sorcier dont la famille vivait à Los Angeles depuis trois générations. Spécialisés dans le commerce de matériaux rares et produits de luxe du monde de la magie, les Pena Mendoza ont émigré aux Etats-Unis depuis le Mexique pour se rapprocher des lieux de pouvoirs du nouveau monde et des institutions demandeuses de leurs produits.
Et ses quatre grandes sœurs. Isabel, Zoé, Julia et Bianca. Isabel la force tranquille, quinze ans de plus que lui. Zoé le requin, onze ans de plus. Julia la rêveuse et Bianca la malice, six ans de plus. Puis lui, le petit dernier.

Dans la famille de Dario, ils étaient sept. Jusqu'à ce qu'ils ne soient plus que cinq.


Dario a 8 ans.
Il s'ennuie à mourir assis à côté de sa grande sœur Isabel sur le banc d'un amphi. L'amphi d'une fac de magie en Californie, spécialisée dans l'études des créatures magiques, de leurs pouvoirs, leurs capacités, leurs utilisations possibles et leurs soins. C'est Isabel qui l'a traîne ici. Parce qu'il est trop jeune pour rester tout seul à la maison, il parait. Puis parce que c'est la plus âgée de toute la fratrie et que c'est sur elle que retombe la responsabilité de s'occuper de la famille après le décès de leurs parents. Donc depuis un an elle emmène Dario avec elle pendant ses cours, quand ceux-ci le permettent. Elle dit que ça lui sera toujours utile. Que ça lui permet d'avoir un premier aperçu du monde magique plus vaste qui l'attendait en dehors de L.A., une fois qu'il irait à Ilvermorny.
Pour l'instant, il s'ennuie à mourir. C'est quand qu'ils vont voir des animaux ? Ça fait trois semaines que c'est que du blabla et des schémas et de la théorie. C'est nul.
Il demande bruyamment à sa sœur quand est-ce qu'ils verront des doxys. Pas tout de suite, qu'elle répond. Et des jobarbilles ? Elle retient un sourire pendant que les autres élèves lèvent les yeux au ciel. Pas tout de suite non plus. Et un oiseau-tonnerre ? Comme ceux dont parle leur grand-mère quand ils vont la voir ? Isabel soupire et lui ébouriffe les cheveux.

"Arrête de rêver, Dario mio. Mamì et ses légendes... Elle ne devrait pas te raconter ça, elle va m'entendre. Maintenant tu te tais corazòn, sinon la prochaine fois tu restes avec Zoé."

Il ne veut pas rester avec Zoé. Elle passe son temps à gérer le business familial laissé par leur père et c'est encore plus ennuyeux que la fac d'Isabel. Mais tout ce blabla, c'est quand même nul.


Dario a 11 ans.
Sa baguette vient de le choisir. Son cœur est en plume d'oiseau-tonnerre, cet animal qui peuple les histoires de sa grand-mère et de la tribu amérindienne dont faisait partie sa mère. Il rêve d'en voir un depuis tout petit. Isabel lui dit qu'ils sont très rares, Zoé se moque en lui disant qu'il a vraiment des aspirations débiles et Julia et Bianca disent qu'elles n'ont même peut-être jamais existé ces bestioles. Elles sont juste jalouses parce qu'il a une meilleure baguette qu'elles de toute façon. Pimbêches.
Il entre à Ilvermorny et sa maison vient de le choisir. Oiseau-tonnerre. Ben tiens.
Il commence à se demander si ça va être un running gag constant tout au long de sa vie.


Dario a 15 ans.
Il n'a pas envie de retourner à Ilvermorny. Il vient de passer le meilleur été de sa vie à zoner dans L.A., à traîner dans les collines autour de la ville avec une bande d'adolescents normaux, loin de la magie, loin de ses trois sœurs encore en ville tandis qu'Isabel faisait sa vie en Allemagne.
On ne pourra plus lui faire croire que la magie est le seul truc extraordinaire du coin. Pas après qu'ils aient passé des après-midi entiers à observer des avions gros comme des immeubles s'envoler à l'aide de rien, élevant leurs corps métalliques et lourds dans les airs comme des feuilles de papier. Pas après avoir conduit la voiture du père d'Eric dans un arbre et avoir fuit sa colère en hurlant de rire comme les diablotins infernaux qu'ils sont. Pas après avoir pu jouer à un de ces jeu-vidéo dont il entendait les bruits incessants en dehors des salles d'arcades moldues. Il est nul comparé à Eric, Liana et Peter mais il s'en fout.
Ses sœurs ne comprennent pas ce qu'il fait. Pourquoi il traîne avec des moldus, pourquoi il s'abaisse à jouer avec de bêtes machines aux écrans criards et aux sons distordus, pourquoi il se met en danger dans une boite métallique sur roue. Il se demande ce qu'il y a de si compliqué à comprendre dans le fait de pouvoir s'amuser avec insouciance.


Dario a 17 ans.
Quand il revient cet été là, Liana et Eric lui annoncent être en couple. Il comprend enfin pourquoi les musiciens, qu'ils soient magiciens ou pas, sont tant obsédés par les chansons d'amour, ruptures et autres cœurs brisés.
Il est aussi officiellement majeur et autorisé à user de magie sans qu'un babysitter ne lui tombe dessus. Mais la magie le lasse, ou plutôt la façon dont elle est pensée et appliquée lui fout de l'urticaire. Tout lui parait étriqué, absurde, étouffant.
Zoé essaie de le convaincre de l'assister dans le réseau marchand de la famille. Isabel lui demande s'il veut la rejoindre en Allemagne. Julia lui dit qu'elle peut peut-être lui trouver une place au Ministère et Bianca est trop occupée à son poste d'Auror pour lui proposer quoi que ce soit.
Rien ne convient. Il ne saurait pas mettre le doigt dessus mais il sait que ça ne va pas. Alors il s'inscrit à la même fac moldue qu'Eric et Peter, encouragé par sa Mamì, qui sera bien la seule à l'écouter et le conseiller. Le reste de la famille crie à la trahison, s'indigne. Ses sœurs défendent son choix de mauvaise grâce, à part Isabel, qui fait de son mieux pour essayer de comprendre sa décision.


Dario a 19 ans.
Dario et Peter sortent ensemble pendant presque un an avant que ça n'éclate. Dario joue au con. Dario boit trop, roule trop vite, dérape sur le bitume.
Peter n'aura aucun souvenir de l'accident qui a failli les tuer tous les deux. A vrai dire, Peter n'aura plus aucun souvenir de Dario, pour sa sécurité et celle du monde magique.


Dario a 20 ans.
De l'autre côté de l'Atlantique, un mégalomane tente de renverser le Ministère de la magie britannique et de prendre le pouvoir sur le monde sorcier pour asservir le monde humain.
Quelle belle bande de tarés.


Dario a 27 ans.
Eric et Liana l'invitent à leur mariage. Il leur promet qu'il fera son possible pour revenir de Paris et assister à l’événement. Il n'a jamais eu l'intention de tenir cette promesse, trouvant l'excuse parfaite pour y échapper dans la fin de son projet de thèse et de doctorat.
L'obtention de ses diplômes ne se fait pas sans bruit. Sa famille a laissé couler de l'eau sous les ponts de la disgrâce de son choix de carrière depuis qu'ils se rendent compte que Dario n'est pas le quart d'un imbécile et que sa notoriété dans le monde scientifique moldu va grandissante. Mais ça, c'était avant qu'il n'affiche de plus en plus ouvertement son militantisme pour une fusion des deux univers. Lui, il appelle ça le mouvement "les sorciers sont des abrutis finis et il est temps que quelqu'un ose le dire".


Dario a 30 ans.
Il vient d'obtenir une équipe, un labo et des subventions au CNRS de Santiago de Chile pour mener une étude environnementale. Elle durera quatre ans et l'amènera à voyager sur tous les continents, dont l'Australie.
C'est dans le cadre de cette étude qu'il s'installe à Mapple Town, pour étudier les capacités d'adaptabilité des génomes d'espèces tempérées ou nordiques à des climats tropicaux en cas de réchauffement drastique du climat. Il décide d'y rester, sous le charme de l'île et foutrement bien plus heureux sur son bout de terre tranquille loin des grandes villes et des foules de gens dans tous les sens. Il continue de voyager pour donner cours et conférences et entament les processus de naturalisation pour obtenir la nationalité Australienne.


Dario a 32 ans.
Son bout de terre tranquille ne l'aura pas été très longtemps. Isabel lui confie son fils, Jun, âgé de sept ans. Dario se retrouve à devoir jongler entre élever un gosse, élever des poules et élever des carottes tout en jonglant son poste de directeur de recherche au Chili, de fugaces coups d'un soir et sa carrière de scientifique.
Autant dire qu'il a manqué de sommeil pendant de longs mois avant de trouver le bon rythme.


Dario a 37 ans.
Il obtient un poste de directeur de recherche à l'ARC, spécialisant les études de ses équipes et labo sur le sol Australien. Ses prises de positions sur le climat et le rôle passif des sorciers dans la lutte contre son dérèglement continuent de faire de jolies étincelles. Plus encore depuis qu'il pointe également du doigts les contradictions des pouvoirs fantastiques à leur disposition alors qu'ils se roulent dans l'indifférence du sort de milliers d'êtres humains qui pourraient en bénéficier.
Jun fait aussi sa rentrée à Tjukurpa. Dario est un oncle très fier de son neveu mais il ne le dira jamais à Isabel. Elle serait trop contente de lui étaler cet instant guimauve dans la figure.


Dario a 41 ans.

Putain, déjà ?

pseudo PAN
age J'ai dépassé le quart de siècle. :pls:
comment avez vous découvert le forum ? Partenariat (et parten'Arya askip)
code du règlement ok
un petit mot ? Ca fait très longtemps que j'ai plus mis les pieds dans l'univers d'HP, déso d'avance pour toutes les questions ou les trucs à l'ouest. :sueur:
Revenir en haut Aller en bas
Arya A. KINGSLEY
Arya A. KINGSLEY
Arya A. KINGSLEY
Élève - Brolga
Sam 6 Juil - 16:01
Messages : 83
Points : 502
feat : OC.
Age : 25
Métier / Options / Orientation : Spécialisé en Divination.

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Un orque.
Baguette Magique: Pommier, poil de chien des Enfers.
Élève - Brolga


♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

_________________
My friend Dario CgW5H5B
It is your omen, only you know the meaning
Revenir en haut Aller en bas
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Hildegard ÅSTRÖM
Élève - Goanna
Sam 6 Juil - 20:34
Messages : 921
Points : 1799
feat : Erina Nakiri (Food Wars!)
Age : 18
Métier / Options / Orientation : Options : Soin aux créatures magiques et divination.

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Renne.
Baguette Magique: Bois de cèdre, cœur en écaille de salamandre, 27 centimètres, souple.
Élève - Goanna
Oh mais bienvenue twa donc 👀 ! Cet avatar ngng je ne peux qu’approuver un tel choix My friend Dario 1005256126 courage pour la fiche, moi j'ai hâte de lire ça 👀 !

_________________
My friend Dario 1551795959-erina-13
FLAMES FROM SWEDEN ❄️ !

(thanks Leith pour l'avatar My friend Dario 1005256126)
Revenir en haut Aller en bas
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Personnel
Lun 8 Juil - 2:50
Messages : 307
Points : 96
feat : Kikloh - DocWendigo
Age : 39
Métier / Options / Orientation : Directrice de Tjukurpa

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Mygale
Baguette Magique: Bois d'Acacia, Cheveux de Vélane, 28cm, Rigide
https://tjukurpa.forumactif.com
Personnel
Félicitations !☆
☆ Tu es validé !
Bienvenue Dario !
Ton personnage est très cool. Je te valide mais, veille juste à ne pas coller des animaux fantastiques trop... imposants dans ta ferme à l'avenir si tu l'agrandie.
Amuse toi bien parmi nous !

☆ La suite...
Rien de bien compliqué en soi. Les étapes habituelles un peu administrative avant de s'adonner uniquement au RP ♥

☆ Sur Tjukurpa, il n'y a pas dix endroits où tu dois aller recenser les avatars, les métiers, etc. Il n'y en a qu'un seul : le recensement global.
☆ Une fois que tu as recensé tout ce qu'il faut, tu peux préparer ton topic de vie scolaire ainsi que choisir tes avions en papier ou ton téléphone portable.
La partie administrative est terminée ! Tu peux maintenant demander un rp ! N'hésite pas à passer dans les sujets de vie scolaire des autres pour demander des liens ou voir ce qu'ils proposent ;)
☆ Tu peux utiliser le compte PNJ si tu as besoin pour l'avancée de tes personnages, voici les identifiants qui te permettrons d'y accéder.

☆ Pour finir, je t'invite à rejoindre le discord du forum ! Il remplace la chatbox à 100% et te permettra de dialoguer avec le staff mais également avec les autres membres.

Je crois qu'on a fait le tour alors... encore bienvenue parmi nous ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: