Le Deal du moment : -10%
Console Nintendo Game & Watch: Super Mario Bros en ...
Voir le deal
44.95 €

Breathless ◊ Ft. Harry

 :: Les vieux livres poussiéreux :: La population de Tjukurpa :: Les fiches abandonnées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Invité
Mar 30 Juil - 0:10
Harry Andréas Habsbourg
ft. Thor - MCU

carte d'identité
Nom de famille Habsbourg.
Prénom(s) Harry, Andréas.
Surnom(s) /
Age Trente-sept ans.
Date et lieu de naissance 12 Octobre 1981, Vienne, Autriche.
Sexualité Bisexuel.
Métier / occupation Employé dans la ferme Pena-Mendoza.
logement L’une des chambres inoccupée de la ferme.
Caractère
Harry c’est le genre d’homme que l’on estime et dont la voix et la carrure inspirent une fierté, une révérence, un respect inné. Ce genre de personne sur laquelle en toute circonstance l’on peut compter. Un homme juste et bon même en pleine tempête. Une ancre au port d’attache du souhait des autres. Un altruiste né à la mauvaise époque. Un juste qui n’oppresse pas, ne réprimande pas, n’a pas pris goût au pouvoir malgré les galons et les grades. L’exécutionneur qui préférera la raison au châtiment. Le candide naïf qui n’a jamais fait de faux pas, et qui n’aura jamais été trop crédule. Un réaliste au regard tendre. Un homme fait pour diriger, éduquer, aimer.

▲ Harry aurait dû être père. Mais il n’a été qu’un frère. Digne de la loyauté et de la fierté des siens. Un aîné aux valeurs assurées, un modèle sain et rassurant, un réconfort sans faille, un roc contre lequel tous pouvaient se recueillir et se reposer.

▲ Il n’a été qu’un soldat, un gradé, un lieutenant colonel sur le terrain. Un supérieur hiérarchique menant d’une main de fer sans écraser. Un individu qui inspire la confiance et la subordination. Un guerrier, une arme, un patriote au coeur meurtri par les affres de la guerre. Un américain fier de servir sa nation.

▲ Il n’a été qu’une victime de la guerre, un de plus qui dans ses cauchemars laisse le sang, les ombres et la mort le poursuivre. Les mains souillées par la mort, la langue brûlée par le goût de la poudre, les oreilles emplies des hurlements et des détonations. L’âme rongée par le traumatisme d’arracher la vie pour une justice qui a pu lui échapper.

▲ Il n’a été qu’un patient parmi les autres, un de plus au diagnostic funeste. Celui qui a tout essayé avant d’abandonner. Celui qui a fui pour vivre une dernière fois sans plus craindre aucun lendemain. Un sourire éternel, une peine étouffée, l’avenir au creux de ses mains calleuses et couvertes de suie.

▲ Il n’a été qu’un homme, juste et chaleureux, bienveillant et protecteur. Drôle et attachant, le genre qui ne recule pas devant une tâche ardue à accomplir, encore moins devant le danger ou la difficulté. Le genre aimant et aimé, le genre qui ne faillit jamais à ses promesses. Ou presque.

A arrêté de fumer ▲ Fait parfois de l’asthme ▲ Adore les enfants ▲ Est l’aîné d’une tribu de six enfants ▲ Parle l’allemand et le français couramment ▲ Porte de multiples cicatrices ▲ Prend un traitement de cheval pour encaisser son cancer ▲ Chante et danse ▲ Aime le whiskey ▲ Préfère avoir les cheveux attachés ▲ N’aime pas le mensonge ▲ Croyant ▲ En pince pour son patron ▲ Adopterait bien Jun ▲ Se fait picorer la barbe par des poules géantes ▲ Parle aux animaux comme à des enfants ▲ Sait cuisiner ▲ Consomme trop de café ▲ Joue de la guitare ▲ N’aime pas parler des ses années de service ▲ A toujours le sourire ▲ Dort peu ▲ N’aime pas l’inertie ▲ Le silence ne le dérange pas ▲ Pas plus que la compagnie ▲ Il porte encore ses dog tags ▲ A perdu énormément de poids mais reste toujours imposant ▲ N’a plus l’endurance de ses vingt ans ▲ Connaît la langue des signes ▲ A survécu à un Noël chez les Pena-Mendoza ▲ A été adopté par une tribu de poussins-griffons ▲ Allergique aux poils de chat
Monde magique
petites questions sur vos caractéristiques

Connaissance de la magie
Connaissez vous l'existence de la magie ? Oui.
Si oui, comment en as-tu eu connaissance ? Par nécessité lors de la mise à bas ayant pris des tournures dangereuses pour une créature magique.
Comment réagissez vous à l'existence de la magie et des sorciers ? Il n’a pas encore tout saisi, et n’essaye pas vraiment de chercher plus. Il sait simplement que les poussin griffons sont des créatures très attachantes.

biographie
racontez nous votre histoire
Not your usual fairy tale.
L’histoire commence en Autriche, en Europe. Le pays des reines et des impératrices. Un pays souvent oublié par l’histoire, pour n’avoir brillé qu’au travers d’autres nations du monde. Il est le frère d’Henry, Lily, Rosaly, Daisy et Hyacinth, de quoi ne jamais manquer de compagnie. De l’Autriche, Harry ne garde que des souvenirs tendres. Les plaines balayées par le vent, l’immense lac aux pourtours montagneux, des hivers où la neige semblait éternelle. La vie était ce qu’il y avait de plus doux. Mais l’aventure n’a pas tardé à les appeler.

Le rêve américain. Voilà ce qu’Andréas avait évoqué alors qu’il emportait les racines de sa famille à l’autre bout de l’Atlantique. La vie y était certainement plus agitée, rien de moins n’aurait pu être attendu d’une aussi grande ville que San Francisco. Il y faisait plus chaud, aussi. Et la neige n’était plus qu’un lointain souvenir s’effaçant sur le pavé trop chaud des rues californiennes.

Ils ont grandi ainsi, une vie paisible et sans accroches. Ils ne manquaient de rien, vivaient avec le bonheur au creux des mains. Chacun suit son chemin. Henry veut devenir astronaute, non, finalement, ce sera détective privé, au médecin, ou politicien ! La dernière option fut la bonne. Il repartit même en Autriche pour réaliser son propre rêve. Lily, elle, a toujours voulu danser. Il n’y a plus un jour où ses pointes n’effleurent les planches d’un ballet ou d’un opéra. Rosaly s’est offerte au monde de la science, Daisy à la mode, et Hyacinth… Hyacinth cherche encore sa voie. Mais elle a déjà trouvé l’amour, alors elle ne trouve pas le coeur à avoir le moindre regret.

Harry ? Lui n’a pas rêvé toute sa vie. Il voulait être comme son père, être utile, être juste. Il a peut-être rêvé une fois, mais c’était pour elle.

11 Septembre 2001. Les réservistes sur la côte Est sont appelés à apporter leur aide dans la catastrophe ayant frappé New York City. Depuis la caserne où il fait ses grades en Californie, Harry du haut de ses vingt ans ne doute plus. Ce n’est pas un rêve qu’il veut nourrir et protéger. C’est la réalité. Cette année-là, la guerre contre le terrorisme est lancée.

Les galons importent peu. Le patriotisme est probablement la première valeur à retenir, accompagnées d’un sens de protection qui fera, tout au long de son temps actif, une ombre considérable à la vision biaisée de la justice que ses pairs essayent de lui inculquer. Les débuts de l’Afghanistan, la guerre en Irak jusqu’en 2011. Il aurait certainement pu poursuivre la traque menée au Pakistan. Mais une erreur de parcours, simplement ça. Certains diront qu’il n’a que fait son travail, qu’il a rendu honneur à sa nation.

Lybie, 2011, opération Odyssey Dawn. Envoyé en poste en tant que lieutenant colonel, une mission de défense, aucune intervention armée autre qu’aérienne. Il s’agit d’une simple protection des troupes et du territoire. Les recrues sur place sont jeunes et supervisées au doigt et à l’oeil. Beaucoup estiment cette base comme un parfait havre de tranquillité. Les recrues sont jeunes, de dix-huit à vingt-quatre ans, un premier dispatch, rien ne pouvait en principe mal tourner. Beaucoup ont trop d’ambition, quelque chose qui les mènera loin, ou simplement à leur perte. D’autres sont doux. Trop doux pour la guerre. Lui est un d’entre eux.

Harry s’éprend de ce jeune cadet par accident. Oliver du haut de ses vingt-deux ans n’a plus de quoi être appelé jeune homme, non. Il est entier, plein d’une conviction certaine, des valeurs fondées, une croyance infinie en la justesse de leurs actions en tant que nation mondiale. Des choses qu’Harry avait appris à apprécier chez les bleus gonflant leurs rangs. Et peut-être que malgré lui, il avait trop bien appris à apprécier Oliver. Les quartiers clos du campement ne permettaient aucune échappatoire, et si Harry n’avait jamais trouvé d’attirance pour les hommes avant lui, il aurait pu, le temps d’une mission, céder à l’appel de cet homme.

Il n’aura suffi que d’une bavure locale. Aucun rapport ne fut enregistré sur ces faits. Une rixe civile dans le village voisin. Un groupe de soldats fut accusé de comportements violents, des jeunes filles furent mises en cause puis innocentées et pointées comme victimes. Des rookies firent partie du groupe soumis à sanctions martiales. Oliver en faisait partie. Harry n’eut plus jamais contact.

2012, une première permission de longue durée. L’Autriche semble la destination toute trouvée pour un retour aux sources. Il y rencontre Mikhah. Du haut de ses trente et un ans, Harry pense avoir trouvé tout ce dont il avait besoin. Seize mois plus tard, les voilà fiancés. Dix-huit mois plus tard, elle le quitte pour épouser un autre et obtenir la nationalité américaine.

2014, Syrie. Le pays est pris dans l’étau militaire de la bannière étoilée contre son gré. L’EI est un objectif à écraser. Les mois passent, les déploiements s’enchaînent, les erreurs s’accumulent, les coups de chance aussi.

2016. On parle d’une offensive prévue à Damas dans les mois à venir. Sans aucun doute, le Colonel Habsbourg serait de la partie. Damas et Homs seront bombardées en 2018. Il n’en sera pas.

2017. Harry lui a abandonné face aux attaques d’un autre genre. La trithérapie et les rayons n’y font rien. On n’imaginerait pas qu’un haut gradé en pleine ascension tomberait ainsi, encore plus loin des combats. Le diagnostic final tombe en Mai. Les radiations n’ont eu aucun effet en deux ans, et le cancer s’est métastasé. On ne lui dit pas qu’il est en phase terminale, mais le message est passé. Un an ou deux. C’est ça qu’on lui propose avec un traitement de cheval.

2018. Après plusieurs mois à errer sans but, la Californie lui semble être une prison au même titre que l’Autriche. Il n’est plus aussi émacié ou maladif qu’il ne pouvait l’être quelques mois plus tôt. Le traitement fait effet, la douleur ne persiste que la nuit, ou lors des quelques quintes de toux se glissant dans son quotidien. Et ce quotidien, il n’en veut plus. Il n’a qu’une paire de sacs avec ses affaires. Backpacker, il sait faire. Sa première destination, l’Asie. Toute ouverture d’esprit étant, il ne s’y retrouve pas. Il prend le premier vol pour le plus loin possible.

L’Australie.Terre de danger et d’exile. Le monde y est… Froid. Il ne s’était pas attendu à retrouver l’hiver. Mais quelque chose dans le sable humide lui rappelle l’Autriche. Il ne s’attache que peu à Sydney. N’apprécie pas la mondanité de ce monde. Loue une jeep et veut juste traverser le pays. Le nord est doux et calme, presque paisible. Et c’est là qu’il entend parler d’une île. Un havre de paix, vraiment. Un havre de paix dont la fête estivale - hivernale, en l’occurrence - battait tous les standards.

Trouver un costume pour le bal ne fut pas une mince affaire. Les lieux étaient sublimes. Les convives agréables. L’alcool coulait à foison. Ce soir là, il écrase sa dernière cigarette et en perd le goût sur le cristal d’une coupe de champagne, sur l’air frais de la côte, sur la peau d’un autre homme. Il y a comme un goût de magie dans l’air. Ou peut-être que ce ne sont que les lèvres de Dario.

2019, il n’ira pas au bal cette année. Le compte à rebours à commencé.
pseudo Mui.
age Toujours le même.
comment avez vous découvert le forum ? Eh.
code du règlement Cawcaw motherfucker.
un petit mot ? Krr.
Revenir en haut Aller en bas
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Nova BURNUM
Personnel
Mar 30 Juil - 1:20
Messages : 307
Points : 96
feat : Kikloh - DocWendigo
Age : 39
Métier / Options / Orientation : Directrice de Tjukurpa

Carnet du sorcier
Ascendance: Sang-Pur
Patronus: Mygale
Baguette Magique: Bois d'Acacia, Cheveux de Vélane, 28cm, Rigide
https://tjukurpa.forumactif.com
Personnel
Félicitations !☆
☆ Tu es validé !
des poussins griffons.
tu donnes vachement dans le volatile de basse cour en ce moment ... /pan
BREF.
tu connais la maison. \o/

☆ La suite...
Rien de bien compliqué en soi. Les étapes habituelles un peu administrative avant de s'adonner uniquement au RP ♥

☆ Sur Tjukurpa, il n'y a pas dix endroits où tu dois aller recenser les avatars, les métiers, etc. Il n'y en a qu'un seul : le recensement global.
☆ Une fois que tu as recensé tout ce qu'il faut, tu peux préparer ton topic de vie scolaire ainsi que choisir tes avions en papier ou ton téléphone portable.
La partie administrative est terminée ! Tu peux maintenant demander un rp ! N'hésite pas à passer dans les sujets de vie scolaire des autres pour demander des liens ou voir ce qu'ils proposent ;)
☆ Tu peux utiliser le compte PNJ si tu as besoin pour l'avancée de tes personnages, voici les identifiants qui te permettrons d'y accéder.

☆ Pour finir, je t'invite à rejoindre le discord du forum ! Il remplace la chatbox à 100% et te permettra de dialoguer avec le staff mais également avec les autres membres.

Je crois qu'on a fait le tour alors... encore bienvenue parmi nous ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: